[Boards: 3 / a / aco / adv / an / asp / b / bant / biz / c / can / cgl / ck / cm / co / cock / d / diy / e / fa / fap / fit / fitlit / g / gd / gif / h / hc / his / hm / hr / i / ic / int / jp / k / lgbt / lit / m / mlp / mlpol / mo / mtv / mu / n / news / o / out / outsoc / p / po / pol / qa / qst / r / r9k / s / s4s / sci / soc / sp / spa / t / tg / toy / trash / trv / tv / u / v / vg / vint / vip / vp / vr / w / wg / wsg / wsr / x / y ] [Search | Click for more| Home]

Y a-t-il des français qui traînent ici ? Si oui, postez vos

This is a blue board which means that it's for everybody (Safe For Work content only). If you see any adult content, please report it.

Thread replies: 343
Thread images: 22

Y a-t-il des français qui traînent ici ? Si oui, postez vos textes !

Sorry for making foreign threads but there isn't one decent literature board in french on the internet right now. We definitely should make one.
>>
Oui. Non, j'ai pas de textes. Je peux te donner des points de suspension si tu veux: "...", voilà.
>>
>>7239293
rekt
>>
File: ClichéD'Automne.png (108KB, 717x449px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
ClichéD'Automne.png
108KB, 717x449px
Le début d'une nouvelle écrite il y a un ou deux mois.

Questions, commentaires, insultes?
>>
There are plenty of french literature discussion boards. What we really need is one for German. Krautchan need not apply.
>>
>>7239727

Quelques maladresses mais dans l'ensemble c'est pas mal.

>>7239807
>There are plenty of french literature discussion boards

Name a good one.
>>
>>7239820
>Quelques maladresses mais dans l'ensemble c'est pas mal.
S'agit-il de choses que je pourrais corriger pour améliorer mon écriture ou mon style a juste besoin d'évoluer?
>>
Devrais-je lire Celine?
>>
>>7239903

Juste des détails, par exemple " elles ont toutes manqué de carburant " (ligne 2) est étrange puisque les bougies n'ont pas de carburant.
Le rapprochement de " si " (ligne 4) dans " si commun et fade " puis " La grande lune si froide " est redondant.
Ce genre de choses.

>>7240243
Oui.
>>
>>7241533
Ce qu'il a dit.
J'ai supposé "si fade"/"si froide" intentionnel mais trouvé ça pas beau quand même dans la cadence.
Le simple de "crachèrent" commence par sonner gratuitement vieilli au milieu du reste, quand du plus-que-parfait aurait fait l'affaire. Si c'était pour "amères", là aussi très proche, quoique rattrapé par "temps auparavant" pas plus que rétroactivement. Avec ça et les italiques qui trébuchent en masse derrière, tu veux pas laisser un rythme s'installer.
Bon, je veux pas te tirer des vers du nez non plus.
>>
>>7239727
le second italique est inattendu

il ya trop de point d'excalamation d'un coup à partir de s'excuter

je n'aime pas les doublures « rien, rien (italique) ! » puis « maudissant, maudissant (italique) ! »
=>choisis une des deux


c'est bien que des textes en français soient proposés !
>>
File: Extrait.png (57KB, 709x278px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
Extrait.png
57KB, 709x278px
En voici un autre, plus sobre.
>>
fucking chinks with your fucking ching chong language, go back to fucking china
>>
>>7241746
Le texte souffre de plusieurs erreurs de sens, ainsi puisque les épines de poisson – en supposant que votre personnage travaille en Europe, ce sera certainement le cas avec les épines caudales du thon blanc – ou les coquilles des huîtres et autres espèces crustacées provoquent des blessures, et sachant son métier, nous pourrions attendre de votre personnage que la douceur perdue de ses mains soit moins le fait de simples échardes que de coupures et autres manifestations de callosité. Pourquoi voudrait-il voyager en laissant de côté le « travail strictement intellectuel » ? Sa sensibilité est-elle binaire au point de les opposer ? Comment pourrait-il y parvenir, d'ailleurs ? C'est encore plus curieux en supposant que son instruction soit de bonne qualité. Pierre Loti n'a jamais renié son esprit en entrant dans la marine. Vous avez également des lacunes de vocabulaire de taille. « Enseignant privé » ne se dit pas. C'est « professeur particulier », « maître » ou « précepteur » ou « instructeur » et « éducateur » selon la nature du cours enseigné. Un « labeur » n'est que « manuel » et ne nécessite pas cette précision. « Échauffer » est incorrect. Ce mot, l'avez-vous trouvé dans vos lectures ou dans un dictionnaire? J'ai déjà vu ce défaut de sens chez certaines personnes qui utilisent abusivement un dictionnaire des synonymes ou cherchent des termes exotiques dans le dictionnaire. « Voyage de pêche » a le même problème et « pêche » est de toute façon superflu. Dans son ensemble, ce texte n'est pas très bon et manque de maturité.
>>
>>7241746
>mon visage lorsque la mise en page est bien

Tu utilises quel logiciel ?
>>
>>7242122
Sans certitudes, je dirais que le texte est formaté sous LaTeX. Il a une bonne connaissance de la typographie, en revanche. Peu utilisent encore une espace fine avant un point-virgule.
>>
>>7239271

>postez vos textes !

D'accord. Voici les deux quatrains d'un sonnet que je n'ai jamais poursuivi :


L'aube rouge hurlait : - Viens ! ; et la forêt mystique
Semblait, sans mouvement, sans un bruit, sans chemin,
Un livre immense et dont on veut savoir la fin.
J'allai, bâton au poing, parmi le bois antique.

Sérénité, bonheur, contemplation ! Ô, lois
De la mousse et de l'arbre où nos sens vont s'épandre !
Chaque pierre en ces lieux cache une salamandre,
Et chaque monticule un vieux trésor gaulois.
>>
>>7242142

Merci ! C'est vrai que moi-même j'ai du mal à utiliser la bonne typographie, il faudrait que j'apprenne à me servir mieux des alt-code.
>>
>>7242145
C'est assez mauvais. Le texte n'a aucun sens : pourquoi un « trésor gaulois » ? Où est le rapport entre les salamandres et les vers précédents ? En quoi les sens «s'épandent» ? Qu'ils s'éprissent, je l'aurais compris et même approuvé. La concordance des temps n'est pas respectée – quoique ce n'est pas très grave – mais ce qui me dérange le plus est l'usage de tournures usées à la corde. « Sérénité, bonheur, contemplation ! » ou « O, (…)» sont lourdes et semblent être une tentative assez pâle de copier les auteurs romantiques du dix-huitième siècle. C'est dommage, les troisième et quatrième vers sont excellents. Le reste est à jeter.

>>7242152
Attention, de nombreuses espaces fines ne s'affichent pas sur 4chan et doivent être remplacées par une espace ordinaire.
>>
>>7242168
>les auteurs romantiques du dix-huitième siècle

Un avis pertinent auquel accorder de l'importance.
>>
>>7242168
>>7242338

Nan plus sérieusement aucune des remarques ne tombe juste, à tel point que c'en est presque drôle. Le sens du texte est parfaitement clair. C'est la description de l'impression faite par une promenade dans une forêt. Dans une forêt en France on a souvent l'impression, parmi des ruines de murs ou à la forme des arbres, qu'on peut trouver partout des vestiges gaulois, c'est quelque chose de très commun. Les salamandres y sont un animal répandu bien qu'il soit rare d'en apercevoir de jour, mais ici on a en quelque sorte une référence au fameux : " sous chaque pierre, un scorpion " grec. Je vois pas ce que la salamandre a d'hors sujet dans un poème sur la forêt...

S'éprendre n'aurait ici aucun sens. Je ne vois pas ce qui te gêne avec le verbe s'épandre qui dans son sens premier est synonyme de se répandre.

La concordance des temps est respectée dans tout le poème. Si tu fais allusion aux présents de le seconde strophe, c'est que tu as clairement besoin de cours de grammaire. Il s'agit ici de présents gnomiques (pas exactement, il faudrait faire une analyse plus précise - mais ce qui est sûr et évident c'est qu'ils ont une valeur purement aspectuelle ici ! ne pas voir ça et prétendre faire la critique d'un poème...).

Quant au fond de ce qui te dérange, je vois ici - hélas - le signe de la médiocrité de notre époque. Peut-être est-ce une simple question de goût, mais que plus personne ne soit capable d'entendre une tournure peu courante ou la juxtaposition lyrique de plusieurs substantifs, sans s'écrier : " Olala émdéér il en fé tro dé kaiss c tro pompeu et tro vieu lolololol " me désole ! Un peu d'ouverture sur les possibilités de notre langue...


Bon allez j'arrête, je ne voudrais pas non plus te vexer, et puis l'expression " tentative assez pâle " m'a bien fait rire ! Ne prends pas ça pour un refus de la critique hein, c'est quelque chose que je n'ai pas fini précisément parce que c'est très loin de ce que je fais de mieux. Mais c'est juste qu'en l'occurrence, le commentaire était tellement à côté de la plaque sur tous les plans que je n'ai pas pu m'empêcher d'y répondre !
>>
>>7241795
>nous pourrions attendre de votre personnage que la douceur perdue de ses mains soit moins le fait de simples échardes que de coupures et autres manifestations de callosité.
Je ne mentionne pas que ses mains ne sont plus douces *à cause* des échardes et des blessures.
>Pourquoi voudrait-il voyager en laissant de côté le « travail strictement intellectuel » ?
Ce n'est pas mentionné dans l'extrait, je te l'accorde, mais le personnage a eu un maître très sévère qui l'a désintéressé des mathématiques, etc. Il cherche à fuir ces disciplines à travail le voyage.
>Vous avez également des lacunes de vocabulaire de taille. « Enseignant privé » ne se dit pas. C'est « professeur particulier », « maître » ou « précepteur » ou « instructeur » et « éducateur » selon la nature du cours enseigné.
Bon point.
>Un « labeur » n'est que « manuel » et ne nécessite pas cette précision.
Tous les dictionnaires que j'ai consultés définissent labeur comme "travail long et difficile" sans restreindre cela au travail manuel. Aurais-tu la référence de dictionnaire puritain?
>« Échauffer » est incorrect. Ce mot, l'avez-vous trouvé dans vos lectures ou dans un dictionnaire?
Dans mes lectures et juste dans le parler en général. Cette usage me semble correct.
>« Voyage de pêche » a le même problème et « pêche » est de toute façon superflu.
Vraiment? L'expression est correcte et, si j'écris seulement « voyage », je perds de l'information. On sait seulement qu'il s'engage sur un navire. Peut-être aurais-je dû écrire «puis s'engagea sur un navire *de pêche*».

>>7242122
LaTeX avec memoir.
>>
>mon visage lorsque ce topic est intéressant
>mon visage, encore, lorsque le topic est gâché par un tripcode, comme tout ce qu'il y a de bien au monde.

Il faut vraiment qu'on se crée un forum littéraire français !
>>
>>7243308
Je suis partant.
>>
>>7243344

Ok. On le fait sur quoi ?
>>
>>7243391
forumactif ? forumjv ?
>>
Quel dessein mue en ta promesse? Heureuse ?

Vous comptez 10 ou 11 syllabes ? Promesse heureuse = 4 ou 5 ?
>>
>>7243780

10 syllabes (donc 4). Quand un mot commence par un h en général t'as le choix, mais pas quand y a le même son de voyelle avant et après (ici [e]).
>>
sauvetage
>>
baguettes! mama mia!
>>
Si quelqu'un veut :
carnetspublics point blogspot point fr
>>
Ben weyon donc! Y a des français icitte? Qu'est-c'qu'on placote à c't'heure?
>>
>>7244507
maman*
>>
>>7239820
Études littéraires
>>
>le baguette baguette baguette
If you're going to talk about French literature in French, do it somewhere else.
>>
>>7245122
>le baguette baguette baguette
Champignon, champignon!
Oh c'est un serpent, c'est un serpent...
>>
>>7245122
>Amerifart
If you're going to be fat in fat, be fat somewhere else.
>>
>>7245128
C'est un fait: c'est un fat.
>>
Oh cool, un thread en français. Voici un sonnet - je compte tenter de me faire publier dans l'année.

JUSTE AVANT QUE MON COEUR N'ENTRE EN HIBERNATION

Comme automne hésitant, qui ne sait s'il veut être
Le seuil de l'hiver ou un printemps à rebours
J'ai parfois la chaleur de t'encore transmettre
Quelques baisers d'avant : un redoux des amours.

Mais le froid déshabille de leurs printemps les hêtres,
Dont l'ombre illuminait n'importe quel détour -
Comment puis-je à présent les aimer dans leurs guêtres
Et leurs bras décharnés qui disent "belle un jour".

Mais au fond je sais bien que je ne vaux pas mieux
Dans cet étang gelé, dans le bleu de tes yeux
Et que je ne puis plus courtiser l'aventure.

Il ne nous reste plus, pour passer nos hivers,
Qu'à oublier passion et coudre un univers,
Succédané d'amour, dans une couverture.
>>
>>7245185
moi je suis assez pleb en français mais pensé que cela était jolie
>>
>>7245185
>n'importe quel détour
?

>Comment puis-je
>un jour".
sourcille à l'absence de point d'interrogation

La mise en mots sonne parfois moins inspirée sur le tercets
>>
Je viens de terminer Le rouge et oe noir. D'autres auteurs francais avec un pareil degre d'introspection psychologique ?

J'ai deja lu Flaubert.
>>
File: 284868.jpg (64KB, 646x1000px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
284868.jpg
64KB, 646x1000px
le meilleur ecrivain qui jamais existait
>>
>>7245297
>introspection psychologique
>XIXe siecle
cool bro, maintenant tu dois lire Proust, au moins "Un amour de Swann" - c'est le portrait d'un homme jaloux. Tu y verras toi-meme
>>
>>7245375
C'est fait, toute la Recherche. More.
>>
>>7245380
Butor? xD
>>
>>7245382
Je ne vous permets pas, Monsieur!
>>
robespierre did nothing wrong
>>
File: danton1.jpg (43KB, 904x551px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
danton1.jpg
43KB, 904x551px
>>7245416
>>
>>7245120
>impliquant que c'est bien
>impliquant que c'est l'équivalent d'une " board " de type 4chanien
>impliquant que c'est pas juste un repère de jeunes flemmards qui veulent qu'on fasse leur devoir de français de 3ème à leur place
>implication

>>7245185
C'est un peu laborieux (notamment le fait de supprimer des articles un peu partout pour avoir le bon nombre de syllabes), la césure du vers 2 est mauvaise, le vers 5 fait 13 syllabes (déshabill"e").

En dehors de ça, c'est franchement pas mal du tout et c'est très rare de voir des gens qui respectent entièrement la prosodie française aujourd'hui, donc bravo !
>>
Je sais qu'un mec poste des trucs sur cable6.net
>>
File: vall_0.jpg (23KB, 460x566px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
vall_0.jpg
23KB, 460x566px
>>7245380
Essaye Balzac, Zola... Sinon j'ai découvert récemment un roman du peintre Félix Vallotton, et c'est génial ! Ca s'intitule << Une Vie meurtrière >>.
>>
>>7240243
Certainement.
>>
>>7245248
>n'importe quel détour
>?
?

Tu as raison pour le point d'interrogation : en fait, je ne sais si je préfère le mettre après "guêtres" ou après "jour" ?

Sinon, pourquoi tu aimes moins les tercets ? Je suis d'accord que le premier est moins fort que les quatrins, mais je suis assez satisfait du deuxième.

>>7245484
Merci ! T'as raison pour le vers 2 : je vais voir pour changer ça. Par contre, vers 5, j'ai pris l'habitude de tuer les e à l'hémistiche pour éviter de faire comme Baudelaire qui a tendance à avoir des et/ou en septième syllabe.
>>
>>7245757

Je ne pense pas que ce soit très bien de mettre des e muets à l'hémistiche, il faut qu'on puisse détacher clairement chaque mot, et il faut que la prononciation soit uniforme pour que l'on comprenne tout. Tu trouves ça dérangeant chez Baudelaire ?
>>
Je vais commencer La carte des Mendelssohn de Diane Meur. Quels auteurs contemporains français lisez-vous?
>>
J'ai lu une bonne dose de Saint John Perse dans les dernières semaines. Plus grande joie poétique depuis Valéry en ce qui me concerne.
>>
sauvetage
>>
File: Claude Simon.jpg (122KB, 825x1229px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
Claude Simon.jpg
122KB, 825x1229px
meilleur écrivain français du XXe siècle
combattez-moi
>>
Va te faire foutre, tapettes.
>>
>>7249050
Un apprentissage plus poussé de l'accord de l'adjectif te serait profitable...
>>
>>7249055
Peut-être tu es juste. Je m'en fiche dans tous les cas.
>>
On m'a posé une question sur la saga Mallaussène de Daniel Pennac dans un test de culture G, ça vaut le coup d'être lu ? J'ai lu que Cabot Caboche de lui donc bon
>>
>>7249064
les trois premiers, Aux fruits de la passion et Des chrétiens et des Maures sont ok, le reste très bof
>>
Je sais que je suis edgy et que j'ai tendance à purple proser ; c'est plus ou moins un exercice de style, je me doute qu'il y a plein de trucs qui vont pas. Je ne compte pas faire de l'écriture autre chose qu'un hobby. Critiquez, mais restez dans le constructif svp.

Je mets mon sexe dans la viande, c'est parti. Quelques va-et-viens douloureux, comme d'habitude avec la viande froide ; puis la rigor mortis s'estompe à force d'à-coups, je peux pénétrer plus loin et les fluides commencent à s'écouler. Ils sont beaucoup plus épais que ceux des vivantes, mais les frottements rêches font partie de ce qui place l'ébat nécrophile à part. Les odeurs exotiques - un goût acquis - et les sons amusants des gaz quittant les cavités y sont pour beaucoup aussi. L'air des poumons et parfois de la plèvre passe par le larynx et fait vibrer les cordes vocales. La mandibule en main, je fais varier les syllabes de mon accordéon organique : "Ha! Heu! Ho!", au rythme de mon bassin. À n'écouter que la piste audio de mes films, on croirait toujours entendre une viande chaude chanter ce requiem de ma composition.

De temps en temps un lambeau muqueux reste collé à ma verge, exposant les muscles pelviens en putréfaction. L'acte terminé, le vagin sera méconnaissable. Le reste du corps n'est pas épargné, j'arrache tout ce qui cède à mes doigts ; j'ouvre çà et là la peau et les fascia au cutter. Je luxe les épaules, tire les épicondyles vers moi. Ca-Crac! Le labrum glénoïdal claque sur les bulles d'azote dans la synovie quand la pression de la capsule articulaire baisse. À travers la ligne blanche de l'abdomen, je libère les viscères du péritoine d'une franche incision. Le plaisir n'est pas seulement sexuel ni sadique, c'est la forme la plus profonde d'intimité qu'une femme puisse offrir. Elles sont beaucoup moins compliantes avant leur décès.

Mes index raclent le fond de ses orbites évidés, mes majeurs jouent avec les ailes de son nez, mes annulaires triturent les commissures de sa bouche. Le plaisir monte, j'ajuste ma cadence pour le faire durer sans fader. Ma langue plongeant dans les méats de ses oreilles, je saisis une bouffée de l'odeur de shampooing qui persiste dans ses cheveux, mais pas assez pour masquer les miasmes de ses boyaux partiellement dissous répandus au sol. Un jour mes sucs gastriques rongeront mes organes de la même manière. L'irruption de cette pensée en mon esprit me prend par surprise, je jouis sans même avoir pu toucher au rectum. Il faudra attendre quelques heures avant de reprendre de plus belle si je ne veux pas la gâcher.

(à suivre)
>>
>>7249269

(suite)

Les premières fois, je me contentais d'un usage unique, effrayé par les insectes des stages de décomposition plus avancés. Les décombres mutilés m'attiraient plus encore que la pâleur lisse de la peau des viandes fraiches, mais je n'ai osé m'en reprendre au même cadavre que quand j'ai réalisé que les asticots nécrophages étaient inoffensifs. Leur ondulation le long de mon sexe ajoute une nouvelle dimension tactile au contact. Le périnée ne résiste en général que peu de temps, et toutes les voies se confondent à mesure que je lacère, avec mes dents ou mon érection, tout ce qui les sépare. Les parois du bassin se relâchent et finissent par ne plus avoir de texture propre.

Pas question de jouir prématurément cette fois-ci. Les restes seront inutilisables dans quelques dizaines de minutes, il faudra les dissoudre et tout nettoyer derrière. Quand aurai-je à nouveau l'occasion de communier ainsi avec une autre? Pas avant une petite semaine, le temps de me débarrasser des dernières traces. En attendant, les avis de recherche me rappelleront son visage.
>>
File: 1411946294304.jpg (29KB, 336x335px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1411946294304.jpg
29KB, 336x335px
>>7249269
>sans même avoir pu toucher au

Lirais/10
>>
>>7249269
J'aime beaucoup Ca-Crac
>>
>>7249269
>>7249273
on dirait que tu as lu Les chants de Maldoror la semaine dernière
>>
>>7249064
Pennac est plutôt basé, en tout cas la saga Malaussène est sympa.

>>7249285
J'ai passé dix minutes sur les onomatopées. C'est vraiment dur d'en trouver une qui corresponde au son que tu as dans la tête. Si tu prends la peine de ponctuer ton texte de bruits translittérés, c'est qu'ils ont un rôle dans l'intensité de ce que tu veux faire passer. Malheureusement c'est pas possible de nuancer suffisamment la texture qui te passe des tympans aux tripes, à travers le rachis, avec 26 lettres.

La prochaine fois que tu tombes sur un "Paf!" ou un "Pouet!" au détour d'un paragraphe, contemple-le dans son contexte, et essaye de te représenter la sensation physiologique que l'auteur a ressenti avant de le jeter là. C'est beaucoup plus immersif, pour reprendre le vocabulaire cinématographique, qu'une périphrase type "un craquement sinistre" ou "un léger crépitement".

Il me semble que c'est vers la fin de 1984 qu'il y a une demi-page sur une note dans un bar, qui va jusqu'à lui donner une couleur, un caractère mystique, quasiment un rôle de personnage. Ça fait appel au synesthète en chacun de nous.

>>7249287
Je les ai lu l'an dernier et le moins qu'on puisse dire c'est que ça m'a plu. J'avais jamais lu un texte qui parle autant à la tendance irrépressible à la rage puérile qu'on a tous enfoui sous un mille-feuilles de surmois piqués à des role-models pathologiques. L'impression que la prose s'adressait directement à moi pour me communiquer de l'émotion brute.

Une autre lecture qui m'a retourné la tête de la même manière c'est La Guerre des Boutons, mais ça, ça doit pas être évident dans mon style.
>>
Qui est le Pynchon ou Delillo de la literature francaise?
>>
>>7249269
>>7249273

Assez drôle. Il y a plusieurs moments où une information sur le narrateur est soudainement révélée "À n'écouter que la piste audio de mes films" - et c'est merveilleux. La dernière phrase est hilarante et conclus bien cette "déchéance progressive" - car, malgré qu'on sache dès le départ que le narrateur est "un sale nécrophile", on apprend peu à peu qu'il est pire qu'on l'avait imaginé au départ.

J'aime également l'explication du narrateur: "Le plaisir n'est pas seulement sexuel ni sadique, c'est la forme la plus profonde d'intimité qu'une femme puisse offrir." Cela me semble comme quelque chose qu'un tel nécrophile dirait et, en plus, ne semble pas totalement faux - bien que le lecteur moyen serait dégouté.

Je ne sais pas si c'est l'ambiance que tu voulais, mais le narrateur semble froid. Il devrait jubiler alors qu'il reste plutôt objectif dans sa description (à par, peut-être, un ou deux moments). L'usage de termes médical renforce cela et porte à croire que le narrateur est très bien éduqué - docteur?
>>
>>7244507

*Mienne maman
>>
>>7249372
Bernard Weber. Je plaisante au cas où ça serait pas évident.

>>7249373
Le narrateur est soit médecin, peut-être un hospitalo-universitaire en orthopédie-traumatologie dans un CHU prestigieux, soit étudiant en médecine à la fac dégueulasse de Bobigny.

Je suis en dernière année d'externat pour ma part (D4 à P5). Mes poteaux traînent sur 4chan, ils me reconnaîtront si ils tombent sur le thread.
>>
Il n'y a rien de mal dans la nécrophilie.
>>
>>7242142
underfoule pls
>>
Vos avis sur Musso, Pancol, et Lévy ?
>>
sur wikipédia, Il n'y a pas trop d'articles sur le post-structuralism et le structuralism.

Pouvez-vous me dire ce que les signifiant et signe dans ces approches ?
>>
>>7249541
Qu'est-ce que tu veux qu'on en pense que personne d'autre ait dit? Même les bobos se foutent de leur gueule, je suis presque sûr qu'ils écrivent sciemment ce genre de niaiseries parce que ça vent bien - et pour cause, la moitié des gens ont un QI sub-100 par définition.

Je me contente d'ignorer tout ce qu'ils écrivent, je vais pas empêcher les attardés qui leur donnent de l'argent de relire la même merde à chaque rentrée littéraire.

Faut garder à l'esprit que les bons bouquins sont hors de portée de la plupart des gens. Je préfère que la plèbe consomme sagement le dernier Marc Lévy plutôt qu'elle s'essaye à lire Houellebecq ou Céline et qu'elle n'y comprenne rien.

Par contre si je trouve un de mes enfants avec un Werber ou un Pancol je le déshérite.

>>7249594
Would you mind reformulating in English? Take no offense, I genuinely don't understand what you are trying to ask, and everyone ITT has some degree of fluency in what is, after all, the official language of this site.

In my opinion, structuralism at its core is best embodied by Claude Lévi-Strauss, Jacques Lacan and Roman Jakobson, whose works you can easily find on the Internet or in any library if that's what you're asking.
>>
>>7245185
Ton titre sonne nom de groupe de post-rock (c'est pourri du coup).
La 2e phrase de la 2e strophe est incompréhensible.
La 3e strophe l'est aussi.

Sinon, le début est magnifique.

>>7249269
>purple prose
>ça

>douloureux
C'est comme ça que je qualifierais ma lecture de ta merde.
Va lire du Wittkop, elle sait écrire, elle
En plus tu aurais pu "Ah! Euh! Ah! Euh!" au lieu de "Ha! Heu! Ho!"
>>
>>7249934
>Par contre si je trouve un de mes enfants avec un Werber
Mais putain où d'autre j'allais trouver une histoire avec des fourmis moi?
>>
>>7250008
C'est sympa de me namedrop Wittkop, je connaissais pas et de ce que j'ai pu commencer à en lire c'est pas dégueu.

Par contre t'énerves pas trop, tu vas te faire des hémorroïdes. Je sais que j'écris mal, c'est pour ça que je poste mes rudiments ici au lieu de l'envoyer chez un éditeur.

Je maintiens que "Ha! Heu! Ho!" c'est mieux. Si tu t'y connais assez en musique pour savoir que le post-rock c'est de la merde, en principe t'es capable de comprendre pourquoi.

Tu connais le groupe Diapsiquir ou t'as déjà transcendé tout ce qui ressemble de près ou de loin à de la musique du peuple?

https://www.youtube.com/watch?v=Gx5K9llJ7kU
>>
>>7239271
Les Français comprennent-ils parfaitement l'argot de Céline?
Je lis Mort à Crédit en ce moment, et il y a certains passages qui me sont totalement incompréhensibles, à moi qui suis Américain.
J'aime bien malgré tout. Il y a des scènes franchement dégueulasses, ça n'a rien à voir avec le Voyage.
>>
>>7250266
Un adulte un minimum cultivé comprend parfaitement Céline, oui.

Si on forçait les enfants à le lire à l'école, ça ne leur poserait pas plus de problèmes que certains textes des Lumières ou des réalistes. Il a un style qui se rapproche de la langue telle qu'elle est parlée. Essaye de regarder des vieux films français (voire des doublages de films en français, très faciles à trouver sur Internet), ça finira par te paraitre naturel.

Beaucoup de la littérature francophone d'aujourd'hui joue sur ça, d'ailleurs. On parlait de Pennac plus haut, c'est un exemple un peu moins extrême de ce phénomène.
>>
>>7250266
en générale oui, mais la plupart des argots ne sont plus utilisée étant donnée qu'ils datent du début du siècle dernier. De plus, l'argot de Céline est tout sauf populaire, il est très rechercher et finement ficeler. Beaucoup d'expression ont disparue.

> Il y a des scènes franchement dégueulasses
La vie est dégueulasse
>>
do you guys know about chaos and control theory?
>>
>>7250334
Personnellement, je ne ferais pas lire Céline à des gamins, ils seraient détraqués pour la vie.

>>7250353
Céline fait tout de même dans l'exagération, même Rabelais n'allait pas aussi loin. Je pense notamment à la fameuse scène sur le navire, pendant laquelle tous les passagers se vomissent dessus. Le petit Ferdinand dégueule même ses pâtes aux tomates dans la bouche grande ouverte d'une bonne femme.
>>
La plupart de vous ont suivi une progression lycéenne en L je présume? Devrais-je m'attendre à être l'unique S içi qui préfère la fréquentation de /lit/ à celle de /sci/ ?
>>
non moi aussi j'ai fait S
mais /lit/ c'est un planche cool
puis la science ça saoule
ça explique la nature mais ça n'apprend rien sur la vie
>>
>>7250630
Milles merci de partager mon point de vue. J'appréhende difficilement de faire de la science mon métier, et non plus une source de divertissement pour moi. Au moins sur /lit/ je m'amuse sans peiner à comprendre comme les gens y sont gentils et âprement prêt à expliquer. /Sci/ c'est des prétentieux de journée en journée. Mais par dessus tout je préfère /int/ pour accoucher de mon côté ES haha.

J'aurai du faire une ES :o. Mais bon, la tradition c'est la tradition.
>>
>>7250392
Céline fait tout de même dans l'exagération
oui c'est vrai, c'est son coté grande gueule. Qu'on retrouve dans les les pamphlets. Moi ça me gène pas mais je comprend qu'on puisse être déranger par ça, d'ailleurs certains ne l'aiment a cause de ça.

>>7250630
Moi je suis ce qu'on pourrait appeler un "littéraire" et pour être franc j'aurais préféré avoir un cerveau de scientifique. Surtout être a l'aise dans les math, et avoir un esprit logique. En plus y a moins de déboucher avec un bac L ( mais ya de jolie filles )
>>
Moi j'ai fait L et je suis en études de Lettres Classiques, mon seul regret c'est de pas avoir étudié la musique.
>>
>>7250684
>musique
Mais jetez un coup d'œil à ce cocu,>>7250677

>>7250677
C'est sûrement un phénomème qui s'engrave que chez mon lycée mais les filles en S du mien sont plutôt qt. Après je suis un de ces lycées avec prédominance de S donc c'est logique tout ça.
>>
File: hqdefault.jpg (8KB, 480x360px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
hqdefault.jpg
8KB, 480x360px
Ne vous déplaise
En dansant la Javanaise
>>
>>7250677
>Moi je suis ce qu'on pourrait appeler un "littéraire"
> y a moins de déboucher
>déboucher

T'es peut-être un littéraire par rapport à tes potes du 15-18 mais...
>>
>>7250738
Qu'y a-t-il de mal avec la musique ?

>>7250751
Non, pas Gainsbourg svp, svp...
>>
ITT: des lycéens
>>
>>7250793
Non.
>>
>>7250793
Non.
Collégiens.
>>
>>7250738
> cocu
pourquoi ?

>>7250757
"regarder moi je corrige les gens sur l’orthographe, je suis trop intelligent et trop malin haha xddd"

on s'en branle des petites fautes a la con, j’écris vite et a l’arrache et corrige pas souvent.
>>
>>7250809
>>7250776
J'ai pas mieux comme m'insulte, et je ne fais m'énerver inutilement comme je suis jaloux: je n'arrive pas à aimer la musique.
>>
>>7250793
Non, je suis en maternelle donc je te prie de vérifier ton privilège, espèce de seigneur de merde.

L'anglais traduit trop bien au francais, dont les tournures spécifiqies d'Internet :D.
>>
>>7250809
>petites fautes a la con

Tu sais pas faire la différence entre un participe, un infinitif, et un verbe conjugué à la deuxième personne du pluriel, c'est assez important comme faute. D'ailleurs tu ne sais pas faire la différence entre " à " préposition et " a ", forme conjuguée du verbe avoir, ce qui est chaud aussi.

>>7250832
>L'anglais traduit trop bien au francais, dont les tournures spécifiqies d'Internet :D.

Qu'est (qu'était) underfoule ?
>>
On se fait raid par jeuxvidéo.com ou bien?
C'est quoi cette thread
>>
>>7250619
Comme j'ai dit je suis en D4 médecine, donc non t'es pas le seul à avoir fait S. Au passage, le bac c'est une blague, ce qui compte c'est les concours que tu passes après.

>>7250684
>Lettres Classiques
C'est triste d'en arriver là. T'as l'intention de faire une agreg' après?

>>7250793
>>7250860
Au début c'était sympa, on partageait notre merde, mais là ça se quinze-dix-huise un peu.

Je suggère d'abandonner le thread.
>>
>>7250828
je suis pas l'anon qui na pas étudier la musique ( il faudrait une ID )

>je n'arrive pas à aimer la musique.

ça c'est bizarre
>>
>>7250864
>Je suggère d'abandonner le thread.

Carrément, laissons la couler, j'ai honte là
>>
Quels sont vos livres français préférés ?
>>
>>7250864
>C'est triste d'en arriver là. T'as l'intention de faire une agreg' après?

Qu"y a-t-il de triste ? Je suis très heureux d'apprendre le latin et le grec. Là je suis en deuxième année, d'ici un ou deux ans je lirai les grands auteurs antiques dans le texte. Mon seul plan de carrière c'est d'écrire des livres, je vis le style de vie littéraire.
>>
>>7250858
>Tu sais pas faire la différence entre un participe, un infinitif, et un verbe conjugué à la deuxième personne du pluriel, c'est assez important comme faute. D'ailleurs tu ne sais pas faire la différence entre " à " préposition et " a ", forme conjuguée du verbe avoir, ce qui est chaud aussi.

TA GUEULE CONNARD
ça m’étonnerait pas qu tu sois arabes ou noir toi. J'ai remarquer que souvent ces cacapeaux jouez aux grammar nazi pour faire plus français que français.
On est sur 4 chan fdp
>>
S aussi. Au contraire je ne m'attendrais pas à ce que beaucoup d'ex-L traînent ici, ceux qui n'ont pas continué n'aimant pas ça. (et ceux qui ont continué étant académiquement formatés &/ou en ayant assez professionnellement)
>>
File: FUCKING NORMIES.jpg (6KB, 325x324px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
FUCKING NORMIES.jpg
6KB, 325x324px
>>7250893
GET OFF
MY FUCKING BOARD
>>
File: 1444112040763.gif (2MB, 352x198px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1444112040763.gif
2MB, 352x198px
>>7250901
>>
>>7239727
Je n'adhère pas tellement au récit poétique, donc je ne serais pas forcément très clément; il y a de belles images tout de même, comme celle des flammes qui prennent la fuite.

Je trouve l'ensemble trop stylisé, donc un peu pesant à lire. Les larmes, le feu, les jeux d'ombres et de lumières ; l'ensemble est un peu outré.

Sur quoi portait la nouvelle ?
>>
If i'm a friendless loner, will french be worth learning for the "new world" it unlocks? I say french becasue it's the easiest language for a UKer to know. Or will I be happy enough with translations?

Also I say french instead of german because french seems to have tonnes of great novelists while german has nothing but kafka and some philosophers
>>
>>7250893
C'est marrant, moi, dans mon expérience, les noirs et les arabes ont plus de problèmes de dyslexie. Ça vient en pack avec le bilinguisme primaire, y paraît.

J'attends que le sociologue qui squatte cette planche vienne nous faire la morale et nous parler du déterminisme social, maintenant.

>>7250929
Depends on what you're looking for.

If you want to discover a whole new world of literature with its own history, go ahead and learn French, you'll have a lot of fun, but be warned : you will most likely never enjoy it the same way a native francophone can (not saying that most francophones are well-versed in their own literature, which they most certainly aren't).

>If i'm a friendless loner

If by that you mean you're looking for friends, learning French won't help you. If it means you want to read authors you can relate to, French literature has plenty of those, particularly among the romanticists.
>>
Je suis un STEM moi aussi. J'étudie le génie logiciel au Québec. Je pense à changer de programme pour obtenir un diplôme en littérature, mais je reçois tellement d'offres d'emploi dans mon domaine actuel que j'ai peur de faire le saut.
>>
Question extrêmement spécifique mais : quelle application mobile utilisez vous pour votre dico français ?
>>
>>7250920
>Sur quoi portait la nouvelle ?
Elle raconte comment un homme se pend sans le nommer ni le décrire. On décrit la corde, la chaise, la pièce - mais pas l'homme. En fait, c'est tellement obscur que le lecteur ne comprendra probablement pas avant la fin:

<<Lundi, un homme est mort.>>

<<De quoi est-il mort?>>, demanda-t-on.

Et on répondit: <<il est mort de honte.>>
>>
>>7251044
Fais pas le con, t'auras du temps libre pour faire un PhD en littérature quand ta situation sera stable coté emploi.

Il faut pas prendre la température de la piscine avec les deux pieds.
>>
>>7251044
Non, t'en fais pas, choppe un travail idiot et fais le jusqu'a en crever; tu le regretteras pas, promis.
>>
>>7251079
>un travail idiot
On parle de génie logiciel, là, pas de compta ou d'un diplôme de technicien en mécanique. Je veux bien que le dev soit une activité mécanique et formulaïque mais c'est un des rares secteurs STEM où on peut encore se targuer de créativité.
>>
>>7251044
>pour obtenir un diplôme en littérature
Pourquoi? T'as déjà lu le genre de thèse qu'ils pondent?
>>
>>7251058
C'est pas mal ! La démarche est conceptuellement intéressante - ne pas nommer l'acte du suicide avant d'en rendre compte par un dédoublement de la narration (qui est, j'imagine, tout aussi pleine de modalisateur que dans l'incipit que tu as posté ?).
Tout dépend de la longueur du texte, mais je pense qu'il faut aussi nourrire le lecteur avec quelques éléments concrets, lui offrir une prise émotionnel avec le personnage.
>>
>>7251095
Ah, parceque remplir des cahiers des charges dans des délais intenables en boucle c'est créatif ?

Enfin bon, c'est vrai qu'on s'en tire mieux que d'autres.
>>
>>7251079
Haha mon exact dilemme en ce moment.
>me faire embaucher comme cadre dans les institutions européenne et nager dans le biff
>rempiler pour deux années de master en lettres, une aggregation, et devenir pauvre proffesseur précarisé
>>
>>7251173
Si c'est ça un dilemme pour toi t'es un peu con.
>>
>>7251109
Le texte est très court: environ 900 mots.
>je pense qu'il faut aussi nourrire le lecteur avec quelques éléments concrets, lui offrir une prise émotionnel avec le personnage.
En effet, ça serait très logique, mais ça ne concorderait pas avec mon intention dans cette nouvelle.

Le personnage principal, l'homme qui n'est pas nommé, se hait et a honte de lui-même. Le narrateur se met à sa place et écrit comme l'homme écrirait. On peut aussi penser que c'est l'homme qui écrit cela, mais qu'il a une telle honte de lui-même qu'il ne se nomme pas et n'annonce pas sa présence. On peut également faire le parallèle avec une personne qui souffre sans en parler, puis qui se suicide du jour au lendemain; ses proches apprendraient qu'il était dépressif qu'après sa mort.

C'était peut-être un peu trop ambitieux et nuancé pour le talent que j'ai actuellement, mais bon, il faut essayer.

Merci des commentaires, en passant.
>>
>>7251175
lel t'as raison, je maintiens l'illusion que je vais devenir prof alors que je sais que je vais sauter sur le premier post venu à Bruxelles.

Quand on vient d'une famille de professeur, ça garde un certain attrait.
>>
>>7251175
C'est toi le con. Tu viendras pas pleurer quand tu sera frappé par la première crise existentielle de bébé a 30 ans.

>>7251173
Tu crois que ca se "choppe" comme ca une aggreg ? C'est 3% de taux de réussite.

Ne le fais que si tu es passionné et prêt a d'immense sacrifices personnels et financiers.

Source : Je prépare l'agreg
>>
>>7251180
Entre mener une existence contingente et fantomatique toute ma vie, et être spectateur de mon quotidien, et rempiler pour un taff de prof médiocre mais sensé, je n'hésiterai au contraire pas une seule seconde.
>>
>>7251180
Dur dur d'aller habiter et travailler dans cette ville de merde
>>
>>7251179
Non non, c'est un projet intéressant ! 900 mots c'est effectivement très court. Je lisais un article intéressant sur l'incarnation il y a peu, et je parlais en fait d'une madeleine de Proust.

Un souvenir aussi simple que le goût d'un gateau où une phrase de travers à une soirée ; tu peux très bien convoquer un souvenir douloureux par une allusion toute simple dans lequel le lecteur peut se reconnaître. Enfin je ne sais pas si au final ça tiendrait dans ta nouvelle, je voulais juste partager l'idée.

En tout cas c'est un beau projet.
>>
>>7251205
Oui enfin l'évocation ca se manipule pas comme ca.
Plus d'info dans le bouquin de Deleuze a ce sujet
>>
>>7251184
Je ne pense pas que ça se "choppe", j'ai aussi taper mes trois années de prépa lettre. C'est dur, mais ça se fait !

>>7251201
Mince, j'adore la ville personnellement.

>>7251192
J'avoue, au risque d'apparaître complètement sans colonne vertébrale, que je n'en sais sincèrement foutrement rien. A tel point que je fais les deux en même temps (finir une licence de lettre et un stage dans le secteur).
>>
>>7251184
J'ai pas de raison de pleurer ni de faire une crise existentielle, je fais médecine. Je suis confronté à ma mortalité tous les jours depuis cinq ans.
>>
>>7251217
Depuis bien plus en fait
>>
>>7251205
Merci.

En fait, la nouvelle est déjà toute écrite. Je ne pense pas la modifier.

>tu peux très bien convoquer un souvenir douloureux par une allusion toute simple dans lequel le lecteur peut se reconnaître.
Très intéressant. Je crois que j'ai fait cela sans vraiment y penser: je décris le vieux plafond endommagé par les jeux "d'enfants du passé, des enfants maintenant morts". Ça semble susciter une certaine émotion en moi lorsque j'imagine la scène.

En tout cas, c'est bien d'être conscient de ses choses.
>>
>>7251215
Je ne suis pas l'anon a qui tu réponds, mais je prépare pour ma part le CAPES Philo, et je dois dire que m'engager sur cette voie a été une décision difficile; pour plusieurs raisons.

Tout d'abord l'aspect financier comme évoqué plus haut : je mène une vie (très) frugale qui est parfois difficile a supporter.

Ensuite, les chances de succès sont, comme nous le savons tous, modestes, et cela implique donc un travail colossal pour s'assurer le succès.

Enfin, la perspective d'un quotidien de professeur pour toute la vie, ce qui a a fois des avantages et des désavantages conséquents.

En plus de ces considérations, j'ai du peser le choix de m'engager sur ces études la, au lieu de faire un master + CAPES Anglais qui a un taux de réussite bien plus haut (60% contre 9%!) et ou je suis bien meilleur, ou bien encore des études courtes d'informatique / programmation ou un travail de bureau qui m'aurait permis de securiser une situation financière plus stable et comfortable.

Ultimement, heureusement, je sais que j'ai pris la bonne décision: si je n'avais pas suivi mes rêves je l'aurais regretté, et ce serait devenu une enième possibilité manqué, une enième chance que je ne me suis pas donné. Même en cas d'échec, je n'aurais pas choisi autrement.
>>
>>7251229
"d'enfants du passé, des enfants maintenant morts" : ça pose.
Je ne sais pas si c'est parce que notre société se rend compte qu'elle va dans le mur, mais j'entends de plus en plus parler de suicide ces derniers temps. La parole publique semble se libérer à ce sujet, sur les réseaux sociaux au moins.

>>7251236
ravi d'entendre ça, je n'ai pas pour l'instant voulu choisir. Ayant des parents et des amis dans la fonction publique et précisément dans l'enseignement, je suis assez pessimiste sur le travail de professeur, mais c'est vrai que j'ai l'impression qu'une autre carrière me ferait vraiment chier. Je fais un stage pour m'en assurer, ou pas.

Je note soigneusement ton témoignage.
>>
>>7251252
Je me permets un petit conseil : Il est fort possible que des professeurs de lycée que tu connaisse te permettent d'assister de manière informelle a leurs cours ou a leur donner un coup de main.

J'ai moi-même fait cette requête a mon ancien professeur de philosophie de lycée qui a aimablement accepté que je pose ma tente dans sa salle de classe, ainsi qu'a un autre professeur (de fac, cette fois-ci) qui m'a même "mentoré" sur le travail de prof et les stratégies a aborder pour les concours, en plus de me laisser donner des cours a ses terminales.

Peut-être que tu pourrais toi aussi bénéficier de ce genre d'expérience, bien qu'évidemment elle soient bénévoles et puissent poser un problème logistique.

En tout cas, bonne chance a toi.
>>
>>7251058
tu viens d'attiser ma curiosité
à priori l'idée est intéressante
>>
File: Reste.png (156KB, 799x931px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
Reste.png
156KB, 799x931px
>>7251252
>>7251276
Comme il semble y avoir de l'intérêt, voici le reste de la nouvelle.
>>
>>7251274
J'avais entendu que cela pouvait se faire, ce serait une bonne idée, histoire de. Parce que ne rêvons pas, les places à l'université sont très chères payées.

Sinon, pour rester dans le sujet, je travaille sur une scène de rencontre, ce n'est pas évident. Je poste de suite.

>>7251333
De très belles formulent cotoient des constructions lourdes : la description de la poussière accumulée est répétitive, tout comme la personnification de la chaise, un peu maladroite. La personnification du plafond non plus ne me plaît pas forcément, mais elle permet d'introduire les "êtres blasés", que j'imagine être les policiers?

Par contre tu as de belles fulgurances dans le style : "une vaste collection de souvenirs aiguisés, [...]" ou encore "les ombres [...] comme des charognards"
>>
>>7251371
>mais elle permet d'introduire les "êtres blasés", que j'imagine être les policiers?
En effet.

Merci pour les commentaires, je vais penser à ça.
>>
>>7250929
>germany has nothing but kafka and some philosophers
>some philosophers

U FUKIN WOT M8
>>
>>7251424
>Mordre a un appat aussi grossier
>>
>>7250215
Avec plaisir. Sinon je trouve qu'il est meilleur d'être sec que complaisant avec des débutants, il faut viser l'excellence et ne jamais (ou alors très, très rarelent) être satisfait quand on produit quelque-chose, corriger, effacer, réécrire sans cesse jusqu'à atteindre quelque-chose de supérieur.
C'est ma vision des choses en tout cas, et le monde littéraire s'améliorerait si la flopée d'écrivaillons qu'on a en France appliquaient mes conseils.

J'aime beaucoup Diapsiquir même.
Le Ah euh ah euh, je retrouve plus la Soral soundbox, du coup désolé si tu n'as pas capté la référence.
>>
cable6.net/f
On a besoin de gens littéraires comme vous pour réhausser la qualité de ce site. Pour l'instant il n'y a qu'un seul mec qui écrit vaguement bien là-bas
>>
>>7250793
C'est quoi cet agisme de bas-étage ?
Vérifie ton privilège, seigneurdemerde.
>>
File: un.e.png (267KB, 446x303px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
un.e.png
267KB, 446x303px
>>7251462
>cable6
>>
>>7251461
Je ne suis pas tout a fait fan de la stratégie "défoncer les plus faibles" lorsqu'il s'agit de critique, bien qu'elle puisse dans une certaine mesure séparer le bon grain de l'ivraie; tout le monde ne vit pas dans Whiplash et n'est pas doté de la rage de vaincre.

BTW sympa cette photo de Céline; chaque moitié de son visage a une expression diamétralement opposée a l'autre.
>>
>>7251488
Je trouve la production "littéraire" actuelle trop polluée pour encourager quelqu'un à rester moyen pêh.
Tu peux t'améliorer en plus, sois-en sûr.
>>
>>7251499
Je partage ce sentiment; la question de la motivation m'est seulement méthodologique.

J'imagine qu'on peut inspirer plus que frustrer. Bien sur, ultimement, cela dépends d'un millier de facteurs.
>>
>>7251499
Je n'ai rien lu de contemporain, donc j'ai commencé par quelques mecs connus, et ça va :
Houellebecque est solide même si c'est plus un essayiste qu'un romancier (lu seulement la carte et le territoire).

Tristan Garcia est assez intéressant, j'ai été assez agréablement surpris.

Silvain Tesson est vraiment médiocre, il m'a rassuré au sujet de mon style lol

Vous avez des conseils ?

Petite scène de rencontre :

Il se tramait donc, à l’ombre des cafés et des institutions, une bien singulière histoire. Pourtant, sur les réseaux sociaux résonnaient des images animées des Balkans, du Moyen Orient ou du Japon. Les drones faisaient pleuvoir du feu sur les déserts et photographiaient des insurgés dans les camps de réfugiés. Les clôtures électrifiées se doublaient de champs magnétiques migraineux et d’infrasons débilitants. Les jets de pierre et de projectiles incendiaires ne faisaient pas pour autant sourire les forces de l’ordre, qui répliquaient depuis longtemps à balles réelles. Les munitions traçantes enflammaient par accident les tentes et les abris de fortunes, tandis que le guidage automatique avait rendu les fusils de précision incapable de bavure.
Les ondes annonçaient la fin depuis longtemps déjà, mais le monde continuait mystérieusement de tourner. L’effondrement global prenait plus de temps que prévu, et, en attendant l’apocalypse, Lazare courrait, encore une fois, le dimanche matin.
Les nouvelles du jour l’avait particulièrement blasé, et sa foulée le propulsait sans conviction. Malgré sa lassitude, son physique de marathonien était léger sur l’asphalte. Il voyait se dérouler rapidement les rues jusqu’au boulevard herbeux, puis les arbres remplacer les lampadaires. Les mêmes joggeurs, les mêmes promeneurs, les mêmes commerçants ; il voyait son dimanche comme beaucoup de dimanche auparavant. La même maîtresse au chien déboula d’une rue adjacente, et leur regard se croisèrent un instant. Tiens ?
Lazare couru son premier tour de boulevard après avoir dépassé la jeune femme et son molosse, sans la regarder bien sûr. En se retournant, il l’a vit assise sur un banc, son parapluie ouvert reposant sur son épaule gauche. Il bruinait à peine ce matin, et, avec sa robe claire en crépon, aux imprimés de fleur, elle lui fit penser fugitivement à un tableau de Monet. Il y en avait eu une reproduction dans le salon, quand il était petit ; celui avec une femme à ombrelle. Les jambes croisées, elle regardait droit devant elle, statique.

cont.
>>
>>7251532
2/2
Il se refusait à l’observer trop ostensiblement, mais elle s’imposait à chacun de ses quatre passages. Elle avait un air tranquille et ne semblait rien regarder de particulier, dans le vague. Le cinquième et dernier passage se faisait en marchant, pour récupérer. Il avait l’impression de respirer manuellement, bien trop conscient de lui-même. Il la scruta quelques secondes avant de la dépasser : un front légèrement bombé, des sourcils arqués et fins qui plongeaient sur un petit nez retroussé, des pommettes hautes et presque saillantes. Elle était belle, mais d’une lisseur mince, dont la dureté affleurait sous une fine couche de peau.
Elle tourna la tête et lui rendit un regard attentif. Il marchait lentement mais ralenti encore à ce moment. De face, son teint hâlé et ses yeux clairs contrastaient avec son allure surannée de bourgeoise pâlotte.
- C’est un sourire, ça ? lui demanda-t-elle d’une voix douce et égale, alors qu’il était presque à son niveau.
Il resta un instant interdit. Puis il esquissa un sourire tout en expirant par le nez, entre un rire et une respiration de coureur.
- Maintenant, oui !
Le chien avait levé la tête et lui reniflait la main ; Lazare s’était immobilisé juste devant lui et regardait toujours la promeneuse. Il commença par parler du chien et de la pluie. Puis ils échangèrent leur nom, Lazare, Alizée.

Pas du tout évident d'écrire des dialogues crédibles.
>>
>>7251540
Tu aime beaucoup les virgules.
>>
>>7251540
J'aime pas trop, mais on voit que tu as fait des efforts, je respecte ton boulot.
>>
>>7251532
>Pourtant,
J'aime pas les virgules-pause, l'inversion qui suit l'empire.
>Les nouvelles du jour l’avait particulièrement blasé,
Je m'arrête là
>>
>>7251540
>>7251532
De la daube,
Pose le Bic.
>>
>>7251578
Bof, ca arrive a tout le monde ce genre de fautes.
>>
>>7251580
>ne pas écrire au plume
Je fout ma merde vers le haut
>>
>>7251546
J'ai la mauvaise habitude de faire des phrases trop longues, ça raccourci en général à l'élagage.

>>7251578
>>7251582
C'est effectivement douloureux à relire. Même pas un petit effort ? C'est le premier jet sans relecture.

>>7251566
Un grief en particulier ?

>>7251580
>le bic
>>
>>7251582
Non c'est juste que "blasé" c'est cul-moche et ça me gâchette.
>>
>>7251599
hum, c'est vrai que le terme est vulgaire, j'hésitais justement à son propos.
>>
>>7239271
N'écoutez pas ce que je dis,
je ne pense vraiment qu'a l'écrit,
dans des livres entiers de mémoires
a double tour dans des placards
ou bien des tiroirs de pensées
a jamais plongés dans le noir.

Il est trop tôt pour tout jeter,
pour tout relire, il est trop tard.
Mes reliques sont grises et dorées
logées sur de hautes étagères
qui continuent de monter.

Et peut-être bien est-ce ma faute ?
Je me rappelle quand j'aère,
a quel point, oui, j'ai de la chance :
que de toutes les manières
tout ca n'a plus trop d'importance.
>>
>>7251613
Bravo
Le nouveau Stromae
>>
>>7251595
Ne t'en fais pas, ces anonymes sont méchants. Ton passage n'est pas excellent mais il témoigne de capacités.
>>
>>7251599
Blasé du mot blasé ?
Gateau du haut.
>>
>>7251613
Un autre :

Ce qu'il m'aura fallu, de temps pour tout comprendre !
Je vois souvent mon ignorance en d'autres yeux
Je reconnais ma nuit, je reconnais ma cendre
Ce qu'a la fin j'ai su comment le faire entendre
Comment ce que je sais le dire de mon mieux

Parceque c'est très beau la jeunesse sans doute
Et qu'on en porte en soi d'abord tout le regret
Mais le fait de l'erreur et la descente aux soutes
C'est aussi la jeunesse a l'étoile des routes
Et son lourd héritages et son noir lazaret
>>
>>7239271
Je vendrai mon âme aux sorcières sans nul doute ou hésitation,
Si la passion de ma déroute ne rendait ma lame si amère.
Des mers de flammes, des routes de fer, je ne tire plus aucun plaisir,
J’échangerai tout mon empire pour une nuit avec les sorcières

Le matin mon corps mis a sac, éviscéré et vaincu,
Souriant, ensanglanté, sous un tombeau de désaccord
Je ne serais toujours pas repu, j’en redemanderai encore,
jusqu'à la morsure a la gorge qui trop tôt sera venue.

Mais même mon cadavre mis a nu, on ne trouvera aucune faiblesse
Aucune faille, aucune bassesse, ou porter un dernier coup.
Et si ma carcasse, debout, se tourne vers l’horizon,
elle paraîtra si vivace que les enfants en pleureront.

Qu’importe a travers l’univers, ou je me trouverai réunis !
Au sommet du paradis ou dans les abysses de l’enfer,
Si ma monnaie je récupère pour qu’a nouveau je sois maudis,
j’attendrai un millénaire devant la porte des sorcières.

>et

Poétiques investigations, car
Pascal avait raison, soir
venu tard, on aperçoit
le monde, parfois
sans le fard laid de la raison
sans la fardeau des réflexions.
>>
Salut les amis!
Je découvre Charles Bukowski et j'adore son style. J'aime surtout la manière dont il parle de la condition des gens simples. Un peu comme Dostoïevski dans le joueur et crimes et châtiments ou bien Emile Zola mais en plus actuel.
Je découvre d'ailleurs sa poésie qui n'est pas académique. J'ignorais que la poésie ne se résumait pas à Baudelaire (sonnet,quatrain,etc). Un auteur de poésie similaire à me conseiller?
>>
>>7251670
Grand appat, camarade
>>
>>7251670
Albert Samain
>>
File: 1445150290761.jpg (87KB, 634x428px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1445150290761.jpg
87KB, 634x428px
>>7239271
/r/yatildesfrancaisquitrainentici

bon voyage
>>
>>7241748
Upboated
>>
L'oiseau des ruines de dégage de la mort,
Il nidifie dans la pierre grise au soleil,
Il a franchi toute douleur, toute mémoire,
Il ne sait plus ce qu'est demain dans l'éternel.
>>
>>7251907
*se dégage*

Vous pensez ?
>>
L'oiseau des crottes se dégage de la crotte,
Il fait pipi sur la pierre prise aux groseilles
Il a tranché toute odeur, toute armoire,
Il ne sait plus ce qu'est le vagin du transexuel
>>
>>7251809
>bon voyage
au bout de la nuit
>>
>all these frenchfags on /lit/


je ne suis pas surpris tbh

>tfw all literature forums in my native tongue are genre and fan fiction shitfests
>>
>>7251613
>>7251639
Mon Dieu que c'est mauvais
>>
>>7251461
Ah putain c'est ce que je me disais pour le Ah euh ah euh mais j'ai pas osé la faire ! (je suis pas l'autre anon). La Soral soundbox est morte :/ mais il reste l'archive quelque part normalement.
>>
La culture française est-elle en déclin ?
>>
>>7253993
Pas particulièrement la culture française; c'est le monde en entier qui est en déclin d'un point de vue culturel.
>>
>>7253871
C'est des copié / collés de Louis Aragon, espèce de nouvelle pédale.

Appart facile pour être honnête.
>>
>>7254052
>C'est des copié / collés de Louis Aragon
C'est bien pour ça que c'est mauvais
>>
>>7254057
Essaie encore
>/luça/.
>>
>>7254052

Putain c'est encore plus nul que ce que je pensais Louis Aragon alors !
>>
>>7254086
Facilement le plus grand poète de sa génération. L'un des trois poètes français a être sur la liste de Bloom (avec Valery et Baudelaire) et dans le canon européen. J'ajoute en bonus que ne pas connaitre ces textes alors qu'ils s'étudient au lycée est une belle preuve d'une culture de mange-merde.
>>
>>7254119
Je suis bien content que mes profs aient préférés Voiture ou Racan à cette merde d'Aragon.
>>
>>7254126
Y'a rien a préférer, ils ont un corpus imposé chaque année par le comité de leur académie, et ils n'ont aucun pouvoir décisionnel.

Source : je fais mon stage la.
>>
>>7254132
J'ai eu beaucoup de chance alors, tant mieux
>>
>>7254119
Nous ne pouvons que nous incliner devant les pouvoirs combinés de Facilité, Henri Éclosion et l'Académie des lycées. Merci pour cet avis convaincant.
>>
>>7254136
D'une certaine façon oui, car on étudie rarement Voiture, mais d'un autre coté, j'ai très rarement vu des gens qui n'aimaient pas Aragon.
>>
>>7254132
De quoi est constitué le corpus cette année ?
>>
>>7254146
voiture ?
l'auteur du 17eme siècle ?
pour ma part, j'étudie seul la bruyère.
>>
>>7254151
Aucune idée, je prépare le CAPES Philo, pas de Français :(
>>
>>7254156
tu es conscient que l'enseignement est une tâche ingrate maintenant qui ne t'apportera rien de bon danas ta vie ?
>>
>>7254163
Evidemment
>>
>>7254167
une pareille abnégation nécessite une médaille, sur laquelle l'on verrait de jeunes enfants et vous même.
bonne chance.
>>
>>7239271
y a-t-il encore des Français ici, ou suis-je arrivé trop tard?
>>
>>7254119
>Facilement le plus grand poète de sa génération

Tu quoi ??!

> L'un des trois poètes français a être sur la liste de Bloom (avec Valery et Baudelaire) et dans le canon européen.

Liste de merde faite par un gros con qui n'y connaissait rien à la poésie française. Déjà parce qu'il y a beaucoup d'autres immenses poètes français à être aussi importants que Valéry ou Baudelaire, et ensuite parce que putain Aragon c'est pas un poète c'est un mange-merde.

>J'ajoute en bonus que ne pas connaitre ces textes alors qu'ils s'étudient au lycée est une belle preuve d'une culture de mange-merde.

J'ai jamais étudié ses textes que ce soit au lycée ou après, et j'en suis bien heureux vu la merde que c'est ! Même pas foutu de respecter la prosodie française. Mais ça, t'es probablement trop une nouvelle pédale pour le remarquer.
>>
>>7254184
>blah blah blah c'est du caca
Bon d'accord, mais si tu pouvais développer un peu je suis sur qu'on aurait une discussion bien plus intéressante, famille.

Sinon flatté que tu reprenne mon expression "mange-merde", je l'aime beaucoup.
>>
>>7254174
Merci
>>
>>7254119
Je ne connaissais pas la liste de Bloom, mais faire passer Aragon avant des poètes comme Mallarmé ou Apollinaire, ou même, Eluard, c'est quand même un peu gonflé.
>>
>>7254216
Tout a fait d'accord pour Mallarmé et Apollinaire, mais Eluard je bègue vers différer.
>>
>>7254119
>Facilement le plus grand poète de sa génération. L'un des trois poètes français a être sur la liste de Bloom (avec Valery et Baudelaire) et dans le canon européen. J'ajoute en bonus que ne pas connaitre ces textes alors qu'ils s'étudient au lycée est une belle preuve d'une culture de mange-merde.

Ca veut rien dire du tout.
Saint-John Perse, Francis Jammes, Henri Michaux. Voilà, nouveau canon, tout aussi arbitraire.

Bloom a prouvé qu'il ne connaissait rien à la poésie française quand il a omis Verlaine.
>>
>>7254219
Il détestait surement les sales pédés, et voila pourquoi il a également omis Rimbaud.
>>
>>7254198

Certes. En dehors du fait qu'Aragon n'était pas un grand poète (il n'était, par exemple, pas à la mesure d'un Apollinaire), il m'est assez insupportable en cela qu'il a appartenu à cette génération de pseudo-artistes qui ont détruit complètement les arts tels qu'ils existaient et qui nous ont plongé, irresponsablement, dans l'immondice dans laquelle on est réduit à vivre aujourd'hui. Alors encore, Apollinaire, qui a eu la même démarche détestable, est éclatant lorsqu'il a l'humilité de s'en tenir à l'octosyllabe, mais Aragon c'est comme Breton et consorts, des imposteurs qui ont voulu masquer leur manque de talent par un faux hermétisme " surréaliste " et qui se nourrissent d'excréments.
>>
>>7254182
>y a-t-il encore des Français ici, ou suis-je arrivé trop tard?
Tout le monde s'engueule.
Donc oui, il y a encore des Français, beaucoup de Français.

Mais post un texte et peut-être qu'on le critiquera.
>>
>>7254228
Mais non, on discute. C'est très français comme façon de faire.

Fils de pute.
>>
Bon, les pédés, on la crée cette planche littéraire francophone ou pas ?

Vous voulez que je fasse un forum actif bb trop craqué avec des petits gifs clignotants charismatiques et des sprites de feuilles mortes en 10x10 pixels qui défilent sur la page d'accueil façon internet 1.0 ?
>>
>>7254182
>>7254228
Heu... Ok:

Il s’est posé sur ma poitrine,
Dans le creux où bat le cœur,
Un gamin devant une vitrine,
Les yeux poussins, le corps tremblant de peur.

Je le sens, l’animal aux poils trempés,
Le soleil qui frappe ses lunules,
Se cambrer pour attraper l’éternité,
Sa tête lovée dans un lit de clavicules.

C’est dans cette gorge qu’il s’abreuve,
Le doigt parcourant le ruisseau d’Adam.
Une falaise hérissée lui barre le menton ;
Le voici perdu, le petit fauve.

Alors, rebroussant chemin, il revient
Calmement, vers le berceau de mes reins.


>>7254222
Je suis pas d'accord avec ces jugements de valeurs. Apollinaire, Breton, ou aucun poète du 20ème siècle n'ont eu de "démarches détestables". C'est juste qu'à mes yeux, purement du point de vue de la poésie, celle d'Apollinaire surpassait les autres par son intensité, la joie enfantine qu'elle véhiculait et ses mille références mythologiques autant de jeux d'enfants.
Au reste, dire que les surréalistes ont détruit les arts, c'est un peu leur accorder trop d'importance.
>>
Content que dans toute cette merde personne n'ai senti le besoin d'insulter Valéry.
>>
>>7254274
>n'ait
>>
>>7254292
C'est mérité.
>>
>>7254274
C'est parce qu'à la différence d'Aragon, Valéry est assez bon
>>
La première page de mon roman.

2015, Boris Le bar de Yolande était petit, mais Yolande souriait quand il le fallait. Quand il fallait payer, quand il fallait partir, quand il fallait être indulgent parce que le bar de Yolande était petit. Il y avait un miroir au fond qu'elle avait poncé pour faire joli. Il reflétait le bar en l'enfonçant dans les gribouillis. Au-dessus pendaient des guirlandes de Noël et leurs lumières contre la surface dépolie mouraient en gigotant comme des nids d'araignées compacts et colorés. Elle ne les enlevait pas, elle disait que ça faisait festif. Le plafond était jauni par des décennies de fumée de cigarettes et en observant la surface sale quelqu'un avait dit un jour que ça ressemblait au visage d'un enfant qui fait la gueule. Yolande avait demandé qu'on arrête de se moquer de sa tache jaune de décennies de cigarettes. Il y avait une marche pour passer derrière le bar et ça la rendait plus grande que nous, alors on s'arrêtait, on ne se moquait plus de la tache jaune. Le sol était en briques rouges et les murs en papier peint rouge clair. Beaucoup de choses dans le bar de Yolande étaient rouges, mais la couleur était perdue au milieu des bouteilles, des publicités, des sous-bocks et des bibelots. Elle se teignait les cheveux parce qu'elle était vieille et qu'elle n'aimait pas les cheveux blancs. Elle se teignait les cheveux en rouge foncé, presque noir.
>>
Pourquoi tant de haine contre Aragon ?
Son Voyage de Hollande est absolument incroyable.
>>
>>7254507

Aurélien est génial aussi. Il faut juste pas oublier que même s'ils parlent français, on reste sur 4chan.
>>
>>7254507
Il est pas mauvais, juste très loin d'être au niveau des grands poètes français
C'est tout.
>>
File: ayy.jpg (19KB, 291x245px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
ayy.jpg
19KB, 291x245px
>>7254507
Pff, c'est rien que des jaloux.
>>
Rehaussage.
>>
Comme ce fil est rigolo, ça m'inspire un

RIRE d'HECATE

quand surgissent en canaille
mélanhommes et chinamons
yeux plissés les dénigrons
grenouilles qu'ici ribaillent.

quand même trétrons féroces
sans nues tombant et cuqueux
de l'orbite coque en feu
triquent à tort pour trois quatorze,
lors chacun bien RILLEra
beaux cochons de n'en dédire
" ne sait peindre ne sait crire
montre piz ou foutreva "

à ces propos hécatons
patricannant comme ayyènes
car sinon Carcinomènes
feraient d'hymènes haillons.

que ce baiser mâche-coeur
puisse vous brûler les joues!
hèle Hécate! hèle Frappeleur!
guerre de course maintenant.
>>
Proust >>>>
>>
>>7255190
>pas de majuscule en début de vers
>un cruel manque de ponctuation
>la tentative pathétique d'imiter ce que vous semblez penser être l'expression médiévale
>l'absence totale de sens d'une partie non négligeable du texte
>des passages avec des rimes et d'autres sans
>l'utilisation de guillemets anglaises

Vous êtes un très dur essayeur, l'ami ! Vous avez beau invoquer les 256 mots les moins usités de la langue française, ça ne suffit pas à maintenir l'illusion que vous savez ce que vous faites.
>>
>>7255190
>>7255297

Enfin ceci dit, en ce qui concerne l'aspect sémantique, je n'ai peut-être pas les connaissances nécessaires pour comprendre certains passages; mais il me semble quand même déceler quelques pures erreurs grammaticales.
>>
>>7254507
Des pouilleux qui ne sont pas encore arrivé a la période dite "Contemporaine" dans leur quête sans fin de prétention.
>>
Monte.

Ce fil m'a fait me rendre compte à quel point ma maîtrise du français est pitoyable, et ça me rend triste.

>sens mauvais homme
>>
>>7255607
>>7255190
C'est un mémé, Œdipe !
>>
>>7255726
Comme j'ai partagé quelques écrits, je vais prendre ça comme un compliment.
>>
>>7255742
Ah, d'accord. Je n'y comprends toujours pas grand chose ; mais peut-être est-ce par ce que je ne suis pas versé dans l'occultisme ?
>>
>>7251532
>Silvain Tesson est vraiment médiocre, il m'a rassuré au sujet de mon style lol
Non mais justement, si tu prends pour exemple ça, tu vas pas avancer.
Les gens ne veulent pas se fouler, c'est pour ça que la situation est pourrie.

>>7251613
>>7251639
......... :s
>>
>>7255764
Fais comme tu veux négro, notre orgeuil est une aristocrate déchue qui affecte l'élégance mais s'habille aux marché aux puces.

Enfin tu reçois l'idée.
>>
Mallarmé ou Valéry ?
>>
>>7255855
Pourquoi choisir ?
>>
>>7255855
Valéry dirait Mallarmé, et Mallarmé resterai coi.
>>
Je plains les francophones débutants qui tenteraient de comprendre ce fil, pêh.
>>
>>7255816
T'as raison bien sûr, mais j'avais en tête une publication éventuelle ; se dire qu'un type comme ça est publié, ça me laisse espérer.
Et me dire que si je n'y arrive pas, ce n'est pas une histoire de qualité lel
>>
File: 1429502623254.jpg (77KB, 950x633px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1429502623254.jpg
77KB, 950x633px
dites mon nom.
>>
Des recommandations chez les vivants ? Pour l'instant à part Volodine qui est parfois lourdingue et qui se la pète, j'ai pas trouvé grand chose de sympa.
>>
>>7257699
Damasio. Pas vraiment un poète, encore que, mais ce mec a une plume.
>>
>>7257699
Michon évidemment
>>
>dans avant désastre ferrioviaire littéraire surécrit

-La vie est une bien étrange compagne, ne croyez-vous pas, capitaine ?

Le vieil homme tira une épaisse bouffée de fumée violette sur sa pipe avant de répondre, sans détourner le regard de l'horizon. Le navire tangua en silence ; l'iris de l'homme semblait se confondre avec l'azur calme et menaçant des abysses.

-Oh certes matelot, certes nous entrons ici dans une nouvelle ère de l'existence. Les feux de l'est rougeoiront bientôt, nous appelant de leurs cris longs et laborieux vers une aube nouvelle, et leurs chants électriques envoûteront nos sens des millénaires durant, tels ceux de l'antique toucan cosmique qui peignit jadis de son long bec arc-en-ciel les couleurs du réel.
Et nous, ayant oublié depuis longtemps déjà jusqu'au contour du dernier rivage que nous avons quitté, nous plongerons alors à nouveau dans la nuit, assoifés de vrai, de grandiose, de lumière, et seuls les astres jaunes reflétés à la surface des eaux infinies que nous briserons pourront encore nous rappeler que ce que nous cherchons existe véritablement ; car l'espoir incadescent que nous aurons ce soir la chance de voir survoler de son immensité le triste galet qui nous abrite ne fera que nous tenter, nous laisser entrevoir la réponse comme le ferait un mirroir brisé par le poids des tous les avenirs. Chacun d'entre nous verra alors l'amour dans la rosée et le courage dans le soupir de l'écume, chacun entendra les murmures étranges et nouveaux s'élevant de la moindre parcelle de notre vaisseau tels une gerbe de clés prêtes à déverouiller les mystères de l'existence, et chacun rira avec joie au nez de la mort et de la sournioise illusion qu'est le temps ! Mais les ombres de la nuit une fois revenues, rempant avec grâce et destruction, ces découvertes merveilleuses se changeront en une forêt de cristaux, et bientôt ce cristal se changera en sable qui lui-même ne sera rapidement que mirage du souvenir d'une poussière ; celle-ci s'immiscera dans les complexes rouages de nos esprits, et ne nous délaissera plus jamais. Ceux qui arrêteront de croire à ce qu'ils auront vécu ce soir mourront. D'autres sombreront dans la plus ancestrale et lumineuse des folies... Quelques-uns vogueront, encore et toujours, tendant l'oreille aux reflets des étoiles, convaincus de pouvoir rattraper la source du torrent de braises et de rêves dont ils purent un jour s'abreuver.

(Cont.)
>>
>>7257965
(Suite)

Quelque part, une gitane caresse les poils rudes de son chat borgne ; un vieil homme passe, lui tend un livre relié de cuir brun, et affirme qu'il a raison. Demain, ils reprendront les routes, convaincus d'échapper à une nuit qu'ils ne peuvent pas voir. Il en est de même pour ceux d'entre nous qui surviveront... Mais le vent se lève, matelot, et juste à temps, semble-t-il ! Ah, quel bonheur que les choses soient, quel singulier bonheur ! Oui, matelot, la vie est certes une bien étrange compagne, mais sans elle, sans le périple qu'elle nous tend de ses doigts semblables aux branches d'un arbre qui aurait traversé les âges, sans le voyage, que les flammes de l'univers seraient pâles, que leur appel serait creux ! Mais il me semble justement que j'entends celui-ci résonner au sein du glas océanique ! Hisse donc les voiles et prépare ton âme : le monde nous attend !
>>
>>7257965
>>7257973

Largement le meilleur texte du thread.
>>
>>7258039
Un texte ouvragé s'il en est, mais un peu trop plastique à mon goût.

>>7257965
>>dans avant désastre ferrioviaire littéraire surécrit
Il faut qu'on m'explique qui a commencé ces ignobles traductions littérales.
>>
>>7255742
Tout à fait. Je viens de me relire: quiconque y comprend quoi que ce soit a dépensé trop de temps ici

>>7258065
>Il faut qu'on m'explique qui a commencé ces ignobles traductions littérales.
Ca a été allant dessus pour des années...
>>
>>7258039
M-merci, anon
>>7258065
>ouvragé
C'est chelou, c'était de l'écriture automatique (quoique, je l'avoue, au lendemain d'un voyage aux champignons)
Qu'entends-tu par "plastique" ?
>>
Bonjour tout le monde! J'etudie le francais! Qui sont vos auteurs favorites? (Pardonez ma grammaire, et je n'ai pas les accents.
>>
>>7258186
>Qui sont vos auteurs favorites?
C'est dur à dire
De quelle période ?
>>
>>7258190
Hmm...je suppose..de la periode moderne?
>>
>>7258065
>Il faut qu'on m'explique qui a commencé ces ignobles traductions littérales.

C'était un mémé d'underfoule. C'est du second degré je te rassure.
>>
>>7258186
En ce moment je lis beaucoup Jarry, Gracq et Perec. Ces auteurs sont très intéressants, et les deux premiers ont une prose du plus bel effet, mais peut-être trop compliqué par moment d'un point de vue lexical.
Je ne sais pas non plus si Perec est très agréable à lire sans un bon niveau de français. Quoi qu'il en soit, je te conseille de jeter un coup d'oeil à Ubu Roi, Un balcon en forêt, et Les Choses.
>>
>>7258205
>periode moderne
You mean the historical period or the literary movement ?
>>
Par où commencer avec Modiano ? Si je dois juste lire un livre... ?
>>
>>7258299
Catherine Certitude si tu as moins de 10 ans, sinon Place de l'Etoile
>>
>>7258157
>>7258219
Je sais que cela dure depuis un bail, mais je continue d'être gêné à chaque fois.

>>7258176
Ouvragé au sens de minutieux ; le vocabulaire est riche et les images inventives. Plastique dans le sens où si les images reflètent bien la disposition d'esprit d'illuminé qui suit un trip aux champignons, le texte est très froid, désincarné. Les images sont désincarnées, je ne les sens pas habitées.
>>
tamponnage
>>
>>7258328
>Modiano a écrit du livre pour enfants
Je ne savais pas ça.
>>
Remontée.
>>
Coucou !
>>
>>7263541
Kikoo, trkl ?
>>
>>7263583
oklm et toi?
>>
Y'a-t-il encore des poètes français dignes de ce nom ? Je parle des poètes encore en vie bien sûr.

Qu'en est-il des poètes francophones d'outre-mer et des anciennes colonies ? Sont-ils l'avenir de notre langue ? Pourront-ils faire oublier la médiocrité de la métropole ?

Considérez ça comme un tamponnage.
>>
>>7263745
>Y'a-t-il encore des poètes français dignes de ce nom ?

A part moi, j'en connais quasiment pas. Quelques vieux qui ont des sites très kistch, genre Thierry Cabot, mais à part ça...

>Qu'en est-il des poètes francophones d'outre-mer et des anciennes colonies ?

Il y a une certaine survivance de la poésie française au Canada, mais je ne pourrais pas te citer un auteur.
>>
>>7262492
Il est très bien (pour ce genre de livre bien entendu), et les dessins de Sempé sont toujours aussi adorables.
Mes gamins le liront.
Il reste juste à trouver la maman.
>>
>>7263800
J'aime bien Bonnefoy, mais les avis ici sont assez partagés.
Houellebecq a fait de la poésie, je ne l'ai pas lu et je ne suis pas un grand admirateur de l'homme, mais qui sait ?
Sinon j'aime bien Yves Heurté, mort il y a quelques années.
>>
>>7263844
Je déteste Bonnefoy (de toute façon la poésie française n'existe pas en dehors de notre vieille prosodie syllabique donc je ne le considère même pas comme un poète), et Houellebecq franchement c'est assez médiocre aussi (mais je connais moins, si quelqu'un veut en poster...).
>>
>>7263844
>kekikek a fait de la poésie

Il est retrouvé! Quoi? Le bec
C'est l'amer mêlé
Au sommeil.
>>
>>7263745
Traite-moi de pleb si t'en as envie mais je considère que les textes de Thiéfaine, Diapsiquir, Stupeflip et compagnie font partie de la poésie d'aujourd'hui, et y'a des trucs bien dedans mine de rien. Je sais pas vraiment ce que vaut le spoken word dont tout le monde parle parce que ça m'intéresse pas mais dans l'idée ça y ressemble aussi.

La poésie, à l'origine, ça se chantait ; si t'en trouves pas de bonne aujourd'hui c'est peut-être faute de chercher au bon endroit.

>>7263902
Retourne te branler sur Corbière. Houellebecq mérite plus sa méméfaction que DFW pêh.
>>
Bonne nuit.
>>
>>7260413
>>7263531
>>7263541
>>7263583
>>7263647
>>7265318

Arrêtez-ça.
>>
File: 1425813250763.jpg (338KB, 1920x1080px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1425813250763.jpg
338KB, 1920x1080px
>>7264082
>>Traite-moi de pleb si t'en as envie mais je considère que les textes de Thiéfaine, Diapsiquir, Stupeflip et compagnie font partie de la poésie d'aujourd'hui, et y'a des trucs bien dedans mine de rien.
Fauve est également bon
>>
>>7266679
>Parce que le plus important n’est pas ce que tu es, mais ce que tu as choisi d’être
non
>Qu’est ce qui ne va pas ? Parle-moi, tu sais que tu peux tout me dire
j'en doute
>Regarde-moi dans les yeux. Regarde-moi. On s’en branle, c’est pas important
joli message
>Moi je te trouve magnifique. Depuis la première fois que je t’ai vu
prout-prout
>Et puis comment l’univers il ferait sans toi ?
Ça devient embarrassant
>Si tu nous entends, va te faire enculer
reste poli, devient original
>Prendre la première à gauche, deuxième à droite, puis encore à gauche et aller niquer ta race
Sérieusement ?
>Tu nous entends la Mort ? [...] tu pourras pas nous arrêter
Encore une fois : si.


Enfin tu m'as compris...
>>
>>7267293
Que sont ces couillonneries, je pensais qu'il parlait de Mallarmé bordel
>>
>>7263745
Angélique Lachaume.

"Notre dame de France, écoutez ma prière,
Je viens vous demander – après tout, trois fois rien –
De veiller aujourd’hui, et demain, comme hier,
Sur l’âme des enfants dont je suis le gardien.

Vous avez surmonté la douleur indicible
De voir le divin Fils élevé sur la croix,
N’est-ce pas un repos, un labeur bien paisible,
D’ouvrir votre manteau pour les garder du froid ?

Car les hivers sont rudes au pays de France
Les vents se font glaçants sur les âmes chrétiennes,
Et je ne voudrais pas que face à la souffrance
Ces pieux enfants oublient leur tendre Souveraine.

Faites-en les héros d’un morne quotidien,
Les humbles héritiers du flambeau de la foi,
Mais pour cela, Marie, pour qu’ils deviennent saints,
Je n’ai qu’une prière : sanctifiez-moi."
>>
>>7269075

C'est bien ça ! Plus d'infos ? J'arrive pas à trouver grand chose sur les moteurs de recherche.
>>
>>7269776
http://www.librairiefrancaise.fr/fr/home/3927-par-la-plume-et-l-epee-angelique-lachaume-9791091058186.html?search_query=angelique+lachaume&results=1
Je fais mon prosélyte mais selon moi c'est vraiment très beau, raffiné et pas pompeux. Puis le recueil coûte que d'alle.
Si jamais,
https://www.youtube.com/watch?v=zHf0EEah-XU
(Et en plus d'être cultivée c'est une qt)
>>
>>7269856

Ca fait plaisir de découvrir des personnes comme ça, merci !
>>
>>7269910
Avec plaisir.

Pour rester dans le thème, une chronique de Richard Millet.

"Ayant eu ces jours-ci à me soumettre à une scintigraphie, j’ai, grâce à ce beau vocable auquel nul écrivain ne devrait rester insensible (il pourrait, même, se soumettre à cet examen qui est une singulière forme de connaissance de soi), découvert la médecine nucléaire, dénomination si imposante qu’on se sent presque rassuré de se confier à cette pratique. On m’avait envoyé pour cela au centre hospitalier de Marne-la-Vallée, établissement situé en un lieu nommé Jossigny, dont le nom semble absorbé, effacé par celui de Val d’Europe, au milieu d’anciennes terres agricoles où tout semble incertain, à commencer par l’hôpital, vaste bâtiment flambant neuf, sans fenêtres ni inscriptions, qui ne se distingue en rien d’un entrepôt high tech pour bases de données. On redoute d’abord de ne pas en trouver l’entrée, et puis, plus tard, de ne pouvoir regagner la sortie, patients et visiteurs pris par l’étrange torpeur propre aux hôpitaux, sauf pour ceux qui parlent au téléphone, toujours trop fort, en l’occurrence un Egyptien que je reconnais à son accent et qui me fait prendre de nouveau conscience du nombre de personnes d’origine maghrébine ou proche-orientale qui se font soigner, en France, songeant que si l’on rapportait ce nombre à la population française de souche, on pourrait croire que les Arabes constituent le tiers des gens vivant sur le territoire de la République.

Après qu’on m’eut m’injecté le dangereux produit destiné à éclairer l’intérieur de mon corps, forcé à une heure de repos absolu au plus secret de l’hôpital, je gisais là, dans une pièce quasi obscure, comme un défunt de l’ancienne Egypte sur sa barque funèbre. Je n’étais pourtant pas mort : une blonde et jolie secrétaire avait, à l’entrée du service, pris note de mon nom, puis m’avait demandé mon poids, ma taille, et si je souffrais du diabète. Je m’étonnais presque qu’elle ne m’eût pas demandé si je souffrais d’un handicap : sur la fiche de renseignements délivrée par le nouvel établissement scolaire de ma fille, il existe une case « handicap » et une réponse : « Non handicapée ». On voit là l’action du politiquement correct : le handicapé est une personne « comme les autres ». Certes. On s’étonne cependant qu’il ne soit pas aussi fait mention de l’« ethnie », de la « religion », de la qualité de « non migrant », de « non fumeur », ni bien sûr de l’ « orientation sexuelle », notamment ce « sexe neutre » qui vient d’être « reconnu » par un tribunal, la justice désormais sommée d’entériner les déviations sexuelles et les dépravations les plus subtiles."
>>
>>7269935

"Du moins étais-je, moi, « non diabétique ». Et je réfléchissais non seulement à ma condition de malade rappelé à l’usine, comme ces voitures présentant un défaut de série, mais aussi à l’impossible guérison, concomitante de la maladie mortelle de l’Europe : le reniement de soi consécutif à la clôture de l’ère catholique. Nous sommes perdus en nous-mêmes. Et, ce jour-là, je suis sorti de l’hôpital pour me perdre, au-dehors, dans des espaces qui ne sont plus la pleine nature ni tout à fait une ville – celle-ci, un peu plus loin, gagnée à pied après que j’eus renseigné un jeune Maghrébin encagoulé et misérable en verbe, qui ne voulait pas croire que l’hôpital fût cette chose grise, « là-bas », si loin de la ville – laquelle semble, sous l’impossible nom de Val d’Europe, une stylisation simplifiée à l’extrême de quelques immeubles haussmanniens : un décor pour touristes, ceux qui, consuméristes haut de gamme, vont acheter des vêtements dégriffés à « Vallée Village » – un centre commercial assez chic, imitant la rue d’un village briard idéalisé, ou disneylandisé, Disneyland étant d’ailleurs l’autre « pôle » de cette non-ville, non loin de l’immense « mall » Val d’Europe.

J’ai fini par retrouver le RER et son habituelle population de zombies immigrés et de Blancs non moins aliénés qui tous rentraient vers Paris avec la pluie du soir. Parmi eux, une grosse femme parturiente dont je ne préciserai pas la race, pourvue d’une énorme poussette et d’une trop nombreuse et braillarde progéniture, et si agressive, impolie, prête, on le sentait, à brandir un exemplaire de la déclaration universelle des droits de l’homme et dérangeant à ce point tout le wagon que, me rappelant que j’étais radioactif et censé de ne pas m’approcher, pendant dix heures, d’enfants ni de femmes enceintes, je me suis mis soudain à jubiler que cette pondeuse et ses monstres se pressent sans ménagement contre moi, qui non seulement vengeais ainsi le wagon de leurs « incivilités », mais, plus largement, répondais à la guerre des ventres par une silencieuse riposte nucléaire."


(j'ai beau le trouver trop "pleureuse", je dois avouer que la chute m'a bien fait rire)
>>
>>7269935
>>7269940

Hahaha putain la fin !
>>
>>7269935
>>7269940
>the inévitable mention des Mahgrébains (c'est vrai que c'est dur de devoir partager la dixième pays le plus riche du monde avec un lampée de bounioles qui de toute façon viennent d'ancien territoires francophones, je suis sûr que les types en Syrie ils nous plaignent beaucoup)
>the esthétique du déclin au sortir une session de médecine nucléaire et dans un système de transport que même l'Allemagne nous envie
>the dégoût aristocratique de l'intellectuel réactionnaire qui masque mal la pénurie absolue d'idée, la manque complet de vrais principes d'actions et la paresse intellectuelle
>the soi-disant mémoire culturelle utilisée comme paravent à l'ego malade d'une fausse élite dépassé qui meurt sa mort égoïste

Dommage le début était pas mal et y'avait des moments marrants. Enfin un. Le jour où les branquignoles plaintifs de ce calibre arrêteront de vouloir se prendre pour les prophètes de déclin qu'ils ne pourront jamais être la litérature francophone fera un bon en avant. Ce serait glorieux.

Vous imaginez, les pédés ? Un million de branleurs "cultivés" et bouffis d'eux-mêmes soudain oubliant leurs mécontentements de chambrette et se consacrent tout-à-coup à une véritable tâche littéraire.

Mais bien sûr avant ça il faudra interdire les putes, la cocaïne, le porno et les livres de la nrf qu'on peut acheter sans les lire.
>>
>>7270233
*consacrant

Mon mal...
>>
>>7270233

En même temps nous sommes en plein milieu d'un déclin qui est tellement grave et pesant qu'il ne serait pas plus sain de faire mine de l'ignorer.
Mais je suis d'accord pour le fait qu'il faille se consacrer à rétablir l'art vrai en en créant ; encore faut-il le pouvoir.
>>
>>7270252
>En même temps nous sommes en plein milieu d'un déclin

Ouais enfin ça c'est ce que la franchouillardise unifiée proclame dès qu'on en pas en train de foutre une branlée à l'Europe les doigts dans le nez et la pine dans le cul. En gros on décline depuis Naopléon quoi...au passage oublions allégrement les contributions françaises de ces deux derniers siècles en science physiques, biologie, médecine, physiologie, informatique, chimie, sociologe, psychologie, économie, sciences naturelles, sciences humaines et inhumaines, mathématiques, litérature, philosophie, ingénierie, technologie, gouvernment et politique sociale, communication, humour, entraide et action caritative sans parler de la cuisine, de la mode, des beaux-arts, arts plastiques, art musicaux et appliqués et bien sûr de ces arts jumeaux français entre tous, l'art de s'en foutre et l'art de se plaindre.

C'est bien beau de se lamenter mais il faudrait d'abord se demander sur quoi on se lamente. Parce que se flageller sous prétexte qu'on est plus les fouteurs de merde numéro un du monde civilisé, ce n'est pas être conscient du déclin, c'est faire preuve d'une arrogance de cochon engraissé. Or moi monsieur, je suis français, donc cartésien, donc sceptique et tatillon, et si on me parle de déclin, je réclame des preuves. Donnez-moi des définitions, formelles et précise, des outils d'analyse, bien propres, bien théoriques, des études, des expériences, des tests aléatoires en double-aveugle, des approches fréquentistes ou bayésiennes, des régressions linéaires et progressions non-linéaires, des sondages et des contre-sondages sans oublier des méta-études pour s'assurer que le boulot a été correctement fait. Sans ça, je suis désolé, mais j'ai quand même l'impression qu'on se laisse aller allègrement à ce que dans la langue de Hobbes on appelle "biais de confirmation".

Alors avant de prophétiser la mort de la Nation faudrait peut-être que chacun s'occupe de la merde que nous aovns tous au coin des yeux, ça nous fera bien assez de turbin pour le siècle à venir. Au passage il ne serait pas mauvais de se demander s'il y a lieu de se plaindre du déclin, en France, des guerres mondiales, des épidémies de grippes, des entreprises mégalomanes et délirantes et des nationalismes haineux (parce que bon j'aime la France, mais la nationalisme façon vingtième siècle c'est un peu chier dans la soupe pour que le voisin y touche pas). Surtout quand, là encore, des gloires tout aussi anciennes s'offre un seconde jeunesse (les mathématiques françaises, pour ne parler que d'elle).

Bon, je veux pas trop t'engueler, parce qu'on est d'accord sur le faire de créer, mais je me méfie des mythes collectifs, et pour le coup, le déclin ç'en est un gros et gras. Le progrès c'est un peu la même couenne d'aillleurs.
>>
>>7270330
Nan mais je parlais pas du déclin de la France en particulier. Je parle du monde.
>>
>>7270395
Même remarques, sauf qu'à l'échelle du monde le "déclin" est une approximation encore plus grossière et moins crédible.

Mais dans les domaines qui perdent du terrain (une certaine forme de fiction litéraire par exemple) on est plutôt dans une phase de stagnation ou de lente transformation. Le vrai déclin est derrière nous, même si la gloire l'est aussi. Réjouis-toi de pas avoir grandi dans les années 80, négro.
>>
>>7269075
Éclairez-moi, est-ce censé être satirique? (question génuein)
>>
this thread is bothering me

the amount of stuff written in france in the 20th century that i want to read but have to read in translation bothers me as well
>>
>>7271778

Non, pourquoi ?

>>7271927
>this thread is bothering me
Why is that ?
>>
Ce qui est drôle c'est que la seule force artistique de la France au 21e siècle est votre (musique) métal.

Je ne suis pas français, praise the lord, soit dit en passant.
>>
File: 1382907725041.gif (2MB, 500x280px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1382907725041.gif
2MB, 500x280px
>>7272131
>>7272131
>>7272131
>>
C'est effrayante qu'une culture peut chuter aussi rapidement que nous montre la culture française. Que s'est-il passé ?
>>
>>7272162
Non, la culture française n'a pas chuté plus que le reste du monde. A quoi fais-tu allusion en particulier ?
>>
>>7272168
Le manque de bon auteurs français contemporains.
>>
>>7272175
Je ne pense pas qu'on en ait moins que les autres pays. Nous avons toujours beaucoup de prix nobels de littérature, il y a une production très importante, on a aussi des auteurs comme Houellebecq, etc.

La littérature contemporaine (c'est à dire celle de la fin du XXe siècle) est mauvaise partout dans le monde, je ne pense pas que ce soit la France en particulier.
>>
>>7272175
Les français ne font pas tout un tintouin de leurs auteurs de genre qui sont relégués à l'étagère Jeunesse ou Aéroport, et les Franzen, Eggers etc. restent aussi à leur place. C'est de la merde, mais qui n'est en général pas exportée.
>>
>>7272175
Comparé à quoi ? Quel pays aujourd'hui a beaucoup de bons auteurs contemporains ? Et lesquels ?
>>
Pourquoi on parle jamais de ce bouquin alors que c'est une monumentale tuerie? Enfin bon en tout cas c'est mon roman français préféré
>>
>>7272131
Y'a qu'un français pour écrire "métal" avec un accent aigu, ou un troll québécois très ambivalent ; dans les deux cas la pique vaut autant pour toi que pour nous. En outre la vague de bon Metal Français des années 90-2000-2010 touche quasi-exclusivement un public francophone. Les métèques du tiers-monde ou les teutons en tout genre qui s'en réclament ou essayent de se l'approprier se plantent misérablement, parce qu'ils sont incapable de saisir la portée des textes et leur cohérence avec les compositions.

>>7272162
Les juifs, bien sûr.

>>7272189
Je pense pas qu'il considère Franzen ou Eggers comme de la super littérature. Son erreur c'est d'ignorer tout ce qui se fait de bon - et même tout ce qui se traduit et s'exporte - en France. Dans sa tête de /lit/izen, la bonne littérature contemporaine c'est DFW et Pynchon.
>>
>>7272140
Peste Noire est plus important que n'importe quel écrivain contemporain francais. Un seul exemple.

Donc oui, je suis sérieux. Si tu veux répondre par autre chose qu'un gif...
>>
>>7272210
>Les métèques du tiers-monde ou les teutons en tout genre qui s'en réclament ou essayent de se l'approprier se plantent misérablement, parce qu'ils sont incapable de saisir la portée des textes et leur cohérence avec les compositions.
Haha, comme si le contexte social affectait l'appréciation de la composition de black metal. Bien bonne mon vieux. Et les textes on s'en branle, tu ne les comprends probablement pas avec plusieurs de tes bands de métal préférés.
>>
>>7272199
Les États-Unis et le Royaume-Uni.
>>
>>7272212
Mais je vais pas répondre à des conneries pareilles ! Déjà tu compares de la musique à de la littérature, ce qui n'a aucun sens, ensuite tu as le mauvais goût de considérer que le métal c'est de la musique, et maintenant tu déclares que ce truc de niche est plus << important >> que des auteurs français comme Houellebecq qui touche toute la société et est traduit dans le monde entier, ou comme des auteurs à idées qui vendent des centaines de milliers de livres et dont il est question partout dans les média (genre Zemmour, Finkelkraut, Onfray, etc.). En plus tu dis ça comme si ton petit truc de métal qui n'intéresse pas même un vingtième de la population active française était la seule chose qui se faisait de bien en France, alors qu'à côté de ça on a toujours le plus grand nombre de prix nobels de littérature, l'hégémonie gastronomique et œnologique, la capitale de la mode, le pays le plus visité au monde, un rôle politique important dans les conflits mondiaux, alors que putain, on n'est qu'un pays de 60 millions d'habitants, ce qui est très peu aujourd'hui à l'échelle internationale.

Et puis même si on s'en tient au domaine de la musique on n'a pas que du métal : on a une scène électro pas dégueu, quelques bons groupes de rock par-ci, par-là.

Même sur /lit/ tu vois, on parle de Houellebecq ou de Modiano souvent, et de quelques autres, mais on ne parle jamais d'auteurs contemporains allemands, espagnols, russes, italiens... à tel point que je ne serais même pas capable de te citer de nom.
Donc, la réaction typiquement française d'auto-dénigrement, ça va quand t'as 14 ans, maintenant évolue.
>>
>>7272223
>Et lesquels ?

Je veux des noms, qu'on se marre. Surtout que comparer quantitativement la France et les Etats-Unis c'est complètement con, on est cinq fois moins nombreux.
>>
>>7272241
>que des auteurs français comme Houellebecq qui touche toute la société et est traduit dans le monde entier, ou comme des auteurs à idées qui vendent des centaines de milliers de livres et dont il est question partout dans les média
Tout ça est absolument sans importance. Le média et le public mainstream.

Et tu comprendras que ce n'était pas un compliment en premier lieu mais tout de même, voilà, le discographie de bien des bands métal français surpasse la biblio d'un Houellebecq.

Tout ça est sans importance faut dire.
« Évolue ! »
>>
>>7272241
>on a une scène électro pas dégueu, quelques bons groupes de rock par-ci, par-là.
Non. Stop.
>>
>>7272246
Tout est sans importance.
Rien ne vaut aucune peine.
>>
>>7249269
Lautréamont, on te croyait mort
>>
>>7272252
Je plains le non-français qui dois se taper un Houellebecq en raison de la petite agitation - il y a une bonne dose d'auto flagellation - politique francaise.
>>
>>7272075
>Non, pourquoi ?
Il sonne assez caricatural, ce poème, malgré la simplicité. Doit être la dernière ligne.
(et du christianisme en langue française? sérieusement?)

>>7272241
Tu serais plus convaincant en tirant autre chose du chapeau que Houllebecq, Zemmour, le Nobel et la mode, pour ton information. Mais cela impliquerait de connaître quelque littérature française contemporaine.
>>
>>7272246
>le discographie

Je me demande un peu, tout de même, ce que tu peux comprendre à la littérature d'une langue que tu ne sembles pas maîtriser.

>>7272249
Oh, et mon script m'indique que tu même-pédé.
>>
>>7272242
DeLillo
Mitchell
F. Wallace
Carver.
Auster.
>>
>>7272271
>d'une langue que tu ne sembles pas maîtriser.
Franchement mon vieux, un seul typo et c'est foutu ! Jolie condescendance ô toi, altier français.
>>
>>7272269
Je veux pas t'offenser, mais je pense pas que tu aies le niveau pour entrer dans le texte en profondeur, surtout étant donné qu'il s'agit de poésie, vu les fautes de syntaxe que tu fais.

>(et du christianisme en langue française? sérieusement?)

Bah ouais, ça fait plus de mille ans qu'on fait ça, pourquoi, ça te pose un problème ?
>>
Je suis un coyote ,
Je ne chasse pas en meute ;
Je trouve ma proie muette ,
et je n'ai jamais faim .

Je suis un métamorphe ,
un filou, et un chaman ;
Je peux souffler l'eau ,
et cracher du feu .

Quand je fais un pas , la terre
répond à mes pieds ;
J'ai traversé l'Atlantique .
Bientôt, je vais marcher à travers le Pacifique .

Dieu est après moi ,
il ne peut pas me rattraper ;
mon royaume n'est pas de cette Terre .
>>
>>7272273
Le mec il poste des mémés de /lit/ au premier degré.
>>
Oui! Mais c'est seulement mon langue deuxième. Si je suis ne quelques annees avant, il aurais ete le premier. : (

Je seulement parle sufissant pour vie, mais j'ai interet dans la litterature francaise.

Toutes les recommandations de la poesie ou des histoires courtes?

Toutes les ressources en ligne pour les lire cote a cote en anglais et en francais?

Merci affirmative.
>>
>>7272273
Ca fait cinq. Dont plusieurs morts. Moi aussi je peux te trouver 5 grands auteurs français de la génération passée. Et puis comme je l'ai dit, c'est complètement con de comparer quantitativement la production littéraire d'un pays de plus de 300 millions d'habitants à celle d'un pays de 60 millions.
>>
>>7272275
>un seul typo
>typo
>français
>>
>>7272283
>c'est complètement con de comparer quantitativement la production littéraire d'un pays de plus de 300 millions d'habitants à celle d'un pays de 60 millions.
Ce ne l'était pourtant pas quand la France pouvait appuyer ses prétentions littéraires. Là, en effet, c'est plus gênant.
>>
>>7272287
??? Rien compris.
>>
>>7272285
Un tel élitisme sur 4chan me dépasse, je dois avouer.
>>
>>7272292
La France longtemps se considérait comme une puissance; son règne s'étiole mais ce n'est pas absurde pour autant de la comparer aux États-Unis.

En gros, faut blâmer sa réputation antérieure.
>>
>>7272277
>des cristopédés sur /lit/
Plus d'explications nécessaires.
>>
Je repose dans les ténèbres ,
ici je conspire avec diligence ;
J'écoute les Quatre Vents .

Avec mon oreille sur le sol ,
Je peux deviner les anges ;
les anges m'ont dit de se repentir ,
de demander pardon ,
et de se méfier des démons ;
Je déplorais les :

"Je suis un démon ."

Dans un autre rêve , ou peut-être une autre vie
Je pourrais être pur ;
dans les rêves , je vois l'avenir
et l'avenir est mon adversaire ;
cesse de se battre contre le temps
Je crains d'être toujours en train de perdre ;
mais mon combat est noble ! - bien que
Je suis pas un ange .
>>
(français est pas ma première langue. Les fruits à pépins sont clairs?)
Seul dans l'église se trouve un vieil homme ,
ses vêtements sont usés et sa posture a diminué ;
il hurle au ciel .

Dans son esprit, c'est un enfant ,
il court dans un champ ;
il court vers sa mère .

Quand il se retrouve dans ses bras ,
il ne distingue pas son visage ,
que le ciel nuageux derrière elle .

Elle est chaleureuse et accueillante ,
il veut rentrer à la maison .

" Viens à la maison, " lui dit-elle .

Dans l'église, le pasteur marche
et à la fin de la soirée.

Il trouve le corps d'un vieil homme
dans ses vêtements usés
>>
>>7272283
>Moi aussi je peux te trouver 5 grands auteurs français
Vas-y.
>>
>>7272316
Houellebecq
Gary
Quignard
Cioran
Le Clézio
>>
>>7272330
>Quignard
Ce n'est qu'un autiste branleur.
>>
lisez mon poème bande de normauxpd

un paysan puant allait boitillant
dans les rues parisiennes
cherchant un tas d'ordures urbaines

Pour sans cesse le remuer
comme un riche monceau de fumier
et ainsi faire fructifier
Mon beau verger
d'éternels orangers
>>
>>7272356
Lis plus, et essaye de lire des trucs bien.

Pour l'instant on dirait un truc écrit par mes collégiens.
>>
>>7272342
>mon visage lorsque c'est le meilleur auteur de la liste et que tu n'as pas de goûts.
>>
>>7272373
je lis pas, je fais que cacaposter ici, j'arrive à retenir pas mal de références et de citations balancée par les pédants de la board, c'est bien je trouve, je glane un peu de culture raffinée qui déborde des posts et les utilise pour briller en société. Les gens y croient à fond et je suis un peu une figure d'honnête homme éloquent et éclectique dans mon entourage, faut dire personne ne lis, du moins dans ma catégorie d'âge, les compliments que je reçoit d'eux arrive à diluer un peu mon dégout pour moi même engendré par de l'hypocrisie narcissique. Enfin pour l'instant


t'es prof de litté au collège et pourtant tu vois direct à travers mes conneries, bravo, tous mes profs d'hypokhagne m'ont sucé la bite de fou pourtant.

je me hais
>>
>>7272379
>c'est le meilleur auteur de la liste
Anon j'ai une mauvaise nouvelle pour toi
>>
>>7272443
Que t'as pas de goût ? Je le sais déjà péd'.
>>
>>7272401
Au moins t'es lucide. Avec une attitude pareille tu peux que progresser mais t'aimeras jamais ce que tu fais. Le pire qui puisse arriver à un gamin un peu doué, c'est un prof qui se prosterne devant son potentiel. J'ai gâché le mien à cause de ça : je rendais un torchon de trois pages qui me fait cringer aujourd'hui, ça valait 19 au bac blanc et 18 au bac.

Quand je tombe sur un embryon de talent dans une copie (je sais pas si ça a toujours été comme ça mais c'est excessivement rare, j'en ai un seul dans quatre classes pour l'instant), je lui mets 14 - la même note que son copain médiocre - et je barbouille sa copie de "trop lourd", "vague", "néologisme", je réécris des passages pour lui montrer comment on fait.

T'inquiète pas, si ton but c'est juste d'avoir un concours pour te poser dans une Grande École, suffit de savoir tourner ses phrases et d'avoir deux-trois références hors-programme que 4chan t'apporte. Si tu veux passer à la postérité va falloir se sortir les doigts du cul parce que c'est pas encore ça.
>>
>>7272484
Que tu es atteint de l'autisme.
>>
Le thread a atteint la limite de tamponnage, comme quoi y'a bel et bien des francophones sur /lit/. Faudra qu'on en refasse de temps en temps, apparemment ça intéresse les anglos aussi.
>>
>>7272559
>Si tu veux passer à la postérité
Si tu veux passer à la postérité, il faut par dessus tout faire attention aux espaces fines.

Pêh, de tout ce fil, ce post
>>7242168
>Attention, de nombreuses espaces fines ne s'affichent pas sur 4chan et doivent être remplacées par une espace ordinaire.
prend le gâteau. Bon spectacle !
Thread posts: 343
Thread images: 22


[Boards: 3 / a / aco / adv / an / asp / b / bant / biz / c / can / cgl / ck / cm / co / cock / d / diy / e / fa / fap / fit / fitlit / g / gd / gif / h / hc / his / hm / hr / i / ic / int / jp / k / lgbt / lit / m / mlp / mlpol / mo / mtv / mu / n / news / o / out / outsoc / p / po / pol / qa / qst / r / r9k / s / s4s / sci / soc / sp / spa / t / tg / toy / trash / trv / tv / u / v / vg / vint / vip / vp / vr / w / wg / wsg / wsr / x / y] [Search | Top | Home]
Please support this website by donating Bitcoins to 16mKtbZiwW52BLkibtCr8jUg2KVUMTxVQ5
If a post contains copyrighted or illegal content, please click on that post's [Report] button and fill out a post removal request
All trademarks and copyrights on this page are owned by their respective parties. Images uploaded are the responsibility of the Poster. Comments are owned by the Poster.
This is a 4chan archive - all of the content originated from that site. This means that 4Archive shows an archive of their content. If you need information for a Poster - contact them.