[Boards: 3 / a / aco / adv / an / asp / b / bant / biz / c / can / cgl / ck / cm / co / cock / d / diy / e / fa / fap / fit / fitlit / g / gd / gif / h / hc / his / hm / hr / i / ic / int / jp / k / lgbt / lit / m / mlp / mlpol / mo / mtv / mu / n / news / o / out / outsoc / p / po / pol / qa / qst / r / r9k / s / s4s / sci / soc / sp / spa / t / tg / toy / trash / trv / tv / u / v / vg / vint / vip / vp / vr / w / wg / wsg / wsr / x / y ] [Search | Extra juicy! | Home]

/fr/ - Le fil fransquillon

This is a blue board which means that it's for everybody (Safe For Work content only). If you see any adult content, please report it.

Thread replies: 172
Thread images: 14

Salut les Francophones. Je sais que vous êtes là, on a déjà eu deux-trois bons fils ensemble (hormis quelques raids du 15-18, mais que voulez-vous...).

Je propose la même chose que d'habitude: postez vos textes, critiquez ceux des autres, discutez de vos auteurs préférés, tout ça. N'oubliez pas les espaces insécables normales: les espaces fines ne s'affichent pas bien sur 4chan.

La raison pour laquelle je lance le fil, c'est que j'ai commencé à lire D'un château l'autre, et qu'autant j'aimais bien le style du Voyage au bout de la nuit et de Bagatelles pour un massacre, là j'ai du mal à supporter la teneur en points de suspension et d'exclamation.

Vous croyez que c'était les prodromes de son AVC hémorragique? Ça serait cohérent avec sa manie d'écrire des milliers de pages pour rien et avec son élocution dans les dernières interviews.
>>
Mais non!
>>
>>7303133
En ce moment je lis beaucoup trop en anglais (des non-fictions principalement) mais je suis aussi en train de lire "Le Voyageur et le Clair de Lune", un roman hongrois. Je ne peux pas emettre d'avis encore, je viens de debuter.

(Je m'excuse pour le manque d'accent, j'ai du passer en qwerty parce que mon clavier ne marche plus aussi bien qu'avant...)
>>
File: 1272497528720.jpg (215KB, 701x728px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1272497528720.jpg
215KB, 701x728px
>espaces
Finement joué, PO.

Quel hasard, je viens tout juste de commencer ce même - premier Céline par contre, ayant mis longtemps à surmonter le dégoût pour ses suspensions sans suspension. (sûrement mieux fait de commencer par Voyage, à l'en croire lui-même)
C'est pas très beau mais on s'y fait. Le style en radotage me fait penser au Gaddis d'Agapē Agape à la sauce Haddock.
>>
>>7303306
>Haddock
... ce dernier étant d'ailleurs justement inspiré de Céline, à en croire la recherche que je viens de lancer. Tout s'explique.
>>
En se moment je suis euphorique ce n'est pas a cause d'un dieu phony mais par ce que je suis enlitenee par mon intelligence
>>
J'avais téléchargé Bagatelle seulement pour les passages "edgy" par curiosité, mais j'ai jamais eu l'envie de la lire finalement d'autant plus que j'arrive pas à lire des longs textes sur un écran.

D'un autre côté je sais même pas si je saurai recommencer à lire un bouquin du style du Voyage au bout de la night, j'avais vraiment galéré pour arriver au bout et je ne voyais pas du tout où il voulait en venir.
>>
>>7303326
Le style de Céline se prête à la subvocalisation, j'aimerais bien voir les speed-readers du coin essayer de comprendre quoi que ce soit en lisant ses derniers bouquins à 800 mots/minute. Il mérite plus que d'autres des livres audio de qualité avec de bons acteurs vocaux et du matos d'enregistrement correct.

J'en ai pas encore trouvé, mais en cherchant je suis tombé sur ce mec :
https://www.youtube.com/watch?v=qUxwQCj1l0I
>>
File: rebatet.jpg (142KB, 527x800px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
rebatet.jpg
142KB, 527x800px
>>7303326
>pour les passages "edgy"
Lis ça, c'est le best-seller de la rentrée littéraire, mais il l'a aussi été il y a 70 ans et quelques.
>>
>>7303477
Je confirme, ayant tenté après trop de longs passages inutiles: en passant à la vitesse supérieure c'est pas gérable du tout. Fâcheux.
>>
>>7303477
Au niveau acteur vocal, pour Céline, je pense que Luchini est le meilleur. Même la veuve de Céline a confirmé qu'il lisait comme son défunt mari.
>>
Novembre et les illuminations de Noël,
Tandis que nous marchions, par dessus notre tête
Brillaient, comme des yeux d'enfant un soir de fête,
Ou comme l'expression de l'amour éternel.

Novembre c'était moi, déposant sur l'autel
La feuille rouge, orange, jaune, qui s'apprête
À tomber, et des brins de bruyère violette ;
Toi, les illuminations et le bleu du ciel,

Le bleu foncé, profond, et les étoiles blanches,
Et toutes ces guirlandes qu'on accroche aux branches,
Alternant rouge et vert. Et l'amour éternel,

Tandis que nous marchions, tout au fond de notre âme,
Vibrait, valse infinie au rythme perpétuel,
Comme des yeux d'enfant ou des lèvres de femme.
>>
>>7303702
Oh oui, déjà que je l'aimais bien au théâtre, il est vraiment basé Luchini.

>>7303709
Tu comptes pécho de la lycéenne avec un sonnet comme ça ?

Il-lu-mi-na-ti-ons, le premier vers fait treize pieds ; ci-el, le huitième en fait quatorze.

>vibrait
>comme des yeux d'enfant
>ou des lèvres de femme
>vibrait comme des lèvres de femme
Rassure-moi, c'est fait exprès ?
>>
>>7303747

Apprends la prosodie française, depuis quand on est obligé de faire des diérèses ? Il-lu-mi-na-tions et ciel. Encore tu serais un mec super pointu qui refuse qu'on ne fasse pas la diérèse sur les mots qui étymologiquement étaient autrefois séparés par une consonne... Mais ce n'est pas le cas puisque tu n'aurais pas parlé de " ciel ". Donc ça veut juste dire que tu ne connais même pas la base de la poésie française.

Et oui, les répétitions sont faites exprès (soupir), la fin reprend le début avec une variante, c'est assez basique...

>Tu comptes pécho de la lycéenne avec un sonnet comme ça ?

C'est marrant que tu dises ça, je l'ai effectivement écrit quand j'étais encore au lycée.
>>
>>7303747
>fait treize pieds ; ci-el, le huitième en fait quatorze.
Mais qui es-tu pour donner des conseils du genre...wow lol.
>>
>>7303769
Je parle pas de la répétition.

Pour moi, quand les lèvres d'une femme vibrent, c'est pas dans le ton des feuilles d'automne et de la bruyère sur l'autel de l'amour.

L'histoire des diérèses on s'en branle en fait, je cherchais une cible à fiel.

>>7303796
Je suis un clodo dans un cybercafé, un postdoc en procédés de l'ingénierie chimique, un marabout voyant ou ton père. Tout l'intérêt de l'anonymat sur Internet c'est que peu importe mon essence, je suis qualifié pour critiquer comme j'en ai envie et ça ne m'engage à rien.
>>
>>7303847
>L'histoire des diérèses on s'en branle en fait, je cherchais une cible à fiel.

Ok tu as définitivement perdu toute crédibilité.
>>
>>7303853
Au contraire. Faudrait que t'arrêtes de faire la vierge effarouchée, t'es sur internet, pas dans un atelier de creative writing à l'anglo-saxonne dans lequel tout le monde s'entre-suce en s'écoutant déclamer de la merde.

Tu as l'avantage d'avoir choisi une forme classique par contre. Est-ce que tu as écrit depuis, puisque
>je l'ai effectivement écrit quand j'étais encore au lycée

?
>>
>>7303882
Bah c'est pas une question de s'auto-sucer ou quoi, c'est juste que tu viens d'admettre que t'y connais rien et que t'as sorti un truc au pif pour faire chier ; ça nuit un peu à ta légitimité en tant que critique.

>Est-ce que tu as écrit depuis

Oui, j'écris un recueil que j'ai presque fini. Mais je ne poste jamais les poèmes dont je suis fier sur internet par peur (infondée mais ça m'angoisse quand même) de me les faire piquer. Du coup je poste des poèmes que je juge trop mauvais pour les intégrer à mon recueil ou en faire quoi que ce soit.
>>
>>7303910
Nan, tu te les feras effectivement pas piquer, mais ils seront indexés. Continue à faire comme tu fais.
>>
>>7303910
>par peur de me les faire piquer
Ah, toi aussi héhé. Et aussi parce-que
>indexés
est un des concepts de l'internet qui me fait chier par l'absence de choix (à part si tu supprimes ton post, tu le retrouve dans les archives)
>>
>>7303914
>>7303940

C'est pour ça que souvent les gens postent des images avec leurs textes dessus, j'ai remarqué.
>>
>>7303133
D'un Château l'Autre est un bon Céline, mais il faut s'accrocher, surtout pour les cent ou deux cent premières pages. Les règlements de comptes avec des écrivailleurs notoires, les fantômes du port, c'est plutôt difficile à suivre. Ça me rappelle le début de Mort à Crédit, qui est également assez pénible.
Mais lorsque Céline se remémore enfin son exil à Siegmaringen, il y a de quoi s'amuser! Et tant bien que mal on s'habitue à la syntaxe et à l'argot. Il faut lire lentement, savourer les sonorités; le style est très travaillé, Céline était un maniaque, ça se voit tout de suite.
>>
>>7303847
>Je suis un clodo dans un cybercafé, un postdoc en procédés de l'ingénierie chimique, un marabout voyant ou ton père

Peut-être tout ça à la fois
>>
>>7303997
Faut avouer que postdoc c'est pas une super position en France. Pour peu que tes APL suffisent plus, tu peux perdre ton logement et avoir à devenir voyant la nuit pour payer ta demi-heure de cybercafé.

Tout ça pour te faire engueuler par ton branleur de fils qui écrit des poèmes au lieu de faire des études.
>>
>>7303940
>Ah, toi aussi héhé. Et aussi parce-que

SURTOUT parce que.
>>
>>7303133
Céline, anti-semite?
>>
>>7304300

Etant entendu que ses pamphlets sont interdits à la vente, il faut être bien malhonnête pour pouvoir répondre à cette question.
>>
>>7304300
Bien sûr, que Céline était antisémite.

Le truc, c'est que dans ses bons bouquins il passe pas son temps dessus non plus ; pas plus que H.P.Lovecraft à être raciste, James Joyce à parler de son fétichisme pour les pets, ou Lewis Caroll à développer sur la pédophilie.

Forcément, ça a eu un impact sur sa vie pendant et après 39-45 et donc ça transparait dans tout ce qui est autobiographique, en particulier dans ses derniers romans.
>>
>>7305479
>Lewis Caroll
>la pédophilie
Ce mémé doit cesser.
>>
File: image.jpg (101KB, 620x349px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
image.jpg
101KB, 620x349px
>mvq mon pere est quebecois et ma mere francaise, et je ne comprends pas le francais
>mvq mes professeurs dans l'ecole etaient faggots who never did their job
>mvq ma conaissance du francais est seulement de boites bilingues de cereal
>>
File: 1441083733125.jpg (12KB, 240x400px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1441083733125.jpg
12KB, 240x400px
>>7305627
lit les petit nicolas
>>
File: pet d'eau bière.jpg (40KB, 429x600px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
pet d'eau bière.jpg
40KB, 429x600px
>>7305627
If it can make you feel better, most french people are basically monolingual because everything is dubbed here and our teachers are no better than yours.

I don't think it's actually possible learn a language to any degree of fluency in school. You have to be read, write, hear and if possible speak any tongue you're learning everyday if you don't want to sound retarded.

>>7305563
Encore une fois, c'est pas parce que c'était un pédophile réprimé que ses écrits sont forcément à relire à travers ce prisme.

Image apparentée, c'est tonton Lewis avec sa muse, Alice. L'empreinte de sa main dans la robe, ça ressemble pas au rapt de Proserpine du Bernin ?
>>
>>7305673
Je reste persuadé que Céline est l'inspiration principale du style des Petit Nicolas.
>>
Rehaussage.
>>
Un avis sur Aurélien d'Aragon ? Je vais le commencer.

Là je finis White Noise (Bruit de Fond) de Don DeLillo, qu'on m'as recommandé ici.

C'est pas terrible, une histoire chiante dans un monde à la Pynchon (mais en moins bien avec 4-5 personnages).
>>
Quelqu'un voulait jeter un œil à la traduction d'Ulysse en français ?
>>
/lit/ a un général français maintenant ? Joie !
Dans le thème des communautés imageboard francophones il y a acrimonie.com et cable6.net mais les deux sont devenues merdiques récemment
>>
>>7308583
Honnêtement il n'y a littéralement aucun intérêt à lire Ulysses traduit. Si tu as le niveau et la culture nécessaires pour apprécier un tel texte, tu devrais avoir le niveau pour lire de l'anglais couramment.
>>
>>7308623
Il y a le /fr/ de /int/ qui est pas mal à l'occasion, marrant souvent, et cancéreux la plupart du temps
>>
>>7308627
>littéralement aucun intérêt
Pas moi qui demandais, mais j'imagine que quelqu'un qui l'aurait déjà lu pourrait être curieux de la traduction.
Je me demande bien ce que donne Finnegans Wake, pêh.
>>
>>7309070
Une énième merde dadaïste si tu veux mon avis.
>>
Cochons français rentrez chez vous
>>
>>7309417
>chez nous

On a plus de chez nous décent depuis qu'Underfoule n'est plus.

Cable6 et Acrimonie c'est vide et y'a plus vraiment de culture propre, parlons même pas du /fr/ sur 8ch qui est plus un dépotoir à stormfags francophones et autres seigneurs de l'edge qu'autre chose.

Les forums jvc c'est pas la peine d'y penser, les forumactifs sont vides, les chans IRC c'est de la merde, coco.fr tient debout grâce au proxénétisme presque avoué des admins.

On va quand même pas devoir sortir de chez soi pour parler en français à des francophones qui tiennent la route, si?

/lit/ est plein de français et de québécois, en témoigne le succès du fil célinien hébdomadaire et la quantité de gens qui ont lu Sartre, Camus, Hugo, Lautréamont... dans la langue originale.
>>
>>7308627
Comment t'expliques le succès qu'il a auprès des français qui l'ont lu en français?
>>
>>7309916
Quand suffisamment de personnes ayant lu l'original ont clamé que c'est un grand livre, et quand ledit livre est effectivement très gros et a fait son petit scandale quelque part, il ne manquera pas de français pour l'admirer.

Et pour ce qui est de la France actuelle, il n'est pas si célébré que ça. Joyce est tout au plus mentionné en cours de littérature (non spécialisée anglaise).
>>
>>7308583
Toujours douteuses. Au fond, dans l'intérêt de l'oeuvre, la langue anglaise poussée à ses extrémités est pour beaucoup. Un chapitre comme Oxen of the Sun ne se traduit pas particulièrement bien, ou en tout cas, pas d'une manière à recréer ce qui en fait l'intérêt.

>>7309916
Parce que le type est déjà reconnu et considéré comme difficile à lire; aussi la vanité inhérente aux classes bourgeoises aime à se dire capable de lire Joyce.
>>
>>7303709
Apollon de son feu leur fut toujours avare.
On dit, à ce propos, qu'un jour ce dieu bizarre,
Voulant pousser à bout tous les rimeurs françois,
Inventa du sonnet les rigoureuses lois;
Voulut qu'en deux quatrains de mesure pareille
La rime avec deux sons frappât huit fois l'oreille;
Et qu'ensuite six vers artistement rangés
Fussent en deux tercets par le sens partagés.
Surtout de ce poëme il bannit la licence:
Lui-même en mesura le nombre et la cadence;
Défendit qu'un vers foible y pût jamais entrer,
Ni qu'un mot déjà mis osât s'y remontrer.
>>
>>7303769
>Apprends la prosodie française, depuis quand on est obligé de faire des diérèses ?
Depuis que t'écris en Français. Va, cours, vole et trouve-nous donc un texte en Français où les -ions ne sont pas en diérèse. Même un dégénéré comme Mallarmé le fait.

Pour le "ciel", par exemple, c'est du cas par cas.

Pour les répétitions dans le sonnet, réfère-toi au Boileau que je viens de citer.

>c'est assez basique
Je vois pas en quoi le Ph de ton sonnet nous concerne.
>>
>>7309916
Je ne suis pas le posteur sur lequel tu lances tes gouttelettes de pipi, mais le raisonnement est simple et je pense qu'il va pas m'en vouloir si je me permets de te rectifier.

La qualité est une condition suffisante mais pas nécessaire au succès, cf. tout ce qui a du succès sans être de qualité ; tu en connais forcément des exemples, même si tu as tort parce que tu n'as pas de goût.

En ce qui concerne une traduction de Joyce, c'est une hérésie qui reviendrait à transposer de la musique sérielle dans une tonalité différente de l'originale ou mettre des petites roues à l'arrière d'une moto de course. Pour apprécier Joyce à sa juste valeur il faut déjà être polyglotte et cultivé, si un lecteur a besoin d'une traduction il n'est déjà pas prêt à lire Ulysses.

C'est le même argument que celui que tu n'as déjà pas l'air d'avoir saisi, avec des images en plus parce que tu en as besoin.

>>7310014
>>7310019
Tas de bois du voyage, hors du fil. Pas de métastases dans mon jardin.
>>
>>7310130
Sur le sujet, l'autre jour je passais dans une librairie usagée, or je tombe sur Finnegans Wake... traduit.

Ça commence à peu près comme suit:

courrivère passe Ève Adam de courbe plage à pli de baie [...]

L'horreur.
>>
C'étaient de très grands vents, sur toutes faces de ce monde,
De très grands vents en liesse par le monde, qui n'avaient d'aire ni de gîte,
Qui n'avaient garde ni mesure, et nous laissaient, hommes de paille,
En l'an de paille sur leur erre... Ah ! oui, de très grands vents sur toutes faces de vivants !


Bonne semaine messieurs.
>>
>>7310146
>courrivère passe Ève Adam de courbe plage à pli de baie
Non, tu me merdes?

En cherchant je tombe sur ça d'autre.
>https://sites.google.com/site/finicoincequoique/home
Le titre est rigolo, mais mes yeux.
>>
>>7310019
>>7310026

Salut, c'est moi qui ai écrit ce sonnet.

En ce qui concerne les répétitions, je suis désolé de t'apprendre qu'à peu près personne n'a jamais respecté à la lettre les préceptes de Boileau. Ni ses contemporains pour qui son avis n'avait pas plus de légitimité que le leur, ni les poètes du XIXe qui lui contestèrent tout, ni les quelques survivants du XXe qui n'entendaient plus de règles. Je n'ai pas le temps de chercher tout de suite des exemples, mais il y en a de très nombreux.

Pour un exemple du -ions (pourquoi avoir pris soin de mettre un " s "ici ? illumination et illuminations devraient se prononcer de la même façon non ?), je te propose ce vers de Rotrou :

<< Nous souffrions plus que lui par l'horreur de sa peine >>

que cite Grammont dans son excellent Petit traité de versification française. Ce même Grammont que je citerai pour conclure :

<< Il n'y a qu'un principe admissible pour le compte des syllabes : se conformer le plus possible à la prononciation de la langue vivante. >>
>>
>>7310335
>se conformer le plus possible à la prononciation de la langue vivante
Bof, chaque poème nécessite sa propre musicalité et c'est plutôt ça à mon avis qui devrait guider la prononciation (le "compte", peu importe).

Je me plains mais ceci dit, tu recommandes l'ouvrage en question ?
>>
>>7310331


"Sir Tristram, violer d’amores transpirate la mer courte, était passen-
core réarrivé d’Armorique du Nord sur ce côté de l’isthme efflanqué
d’Europe Mineure wieldrefatailler sa guerre pénisolée ; ni
ne s’étaient les rochers de topsawyer sur le cours de l’Oconee exaggéré autreux-mêmes
aux gorgioses du Comté de Laurens tandis qu’ils allaient doublinnant leur pompe mandite
en permernance : n’ora évoicé d'un feu pluce loin dessouflé mishe mishe pour
tauf tauf de boue tuespêtrick : pas encore, mais venaissant juste après, n’avait le
cabricadet culbutté un vieux blanc cec isaac : pas encore, bien que tout soit foire en
vanessie, n’avaient les sosie-soeurs esther ruthouillé avec duun nathandjo."

La traduction est plutôt bonne, en fait. Les jeux de mots sont rendus, et on ne sacrifie pas trop le texte d'origine. Seulement, la traduction n'est intéressante que pour les lecteurs de l'original, parce qu'elle en maintient la forme. Joyce s'est traduit lui-même en Français et en Italien; il a recréé le style /finneganien/ dans la langue d'arrivée, souvent en produisant un nouveau texte extrêmement éloigné de l'original. Ici, l'effet est celui de l'Anglais, on lit un Français qui semble fortement imprégné de syntaxe et de forme anglaise en général.
>>
>>7310335
>pourquoi avoir pris soin de mettre un " s "ici ?
Parce qu'il y en a plusieurs. Pour le reste, je dois partir quinze minutes, j'ai pas trop eu le temps de lire ton post, j'y reviendrai.
>>
>>7310352
>tu recommandes l'ouvrage en question ?

Oui, il contient à lui-seul toute la connaissance théorique nécessaire pour faire de la versification française. La seule chose qu'il ne mentionne pas (j'ai refais des dizaine de vers à cause de ça), c'est les rimes singulières et plurielles.
>>
>>7310335
Ce vers est fautif, et la médiocrité d'autrui ne justifie nullement la vôtre.

Un Français contemporain correctement prononcé fait la diérèse des verbes à l'imparfait.
>>
>>7310365
Tiens, rapidement, pour ce qui est de la répétition d'un même mot à l'intérieur d'un sonnet, j'ai fouillé un peu une petite anthologie perso, je trouve des exemples depuis le XVIe :

Comme le champ semé en verdure foisonne,
De verdure se hausse en tuyau verdissant,
Du tuyau se hérisse en épi florissant,
D'épi jaunit en grain, que le chaud assaisonne :

Et comme en la saison le rustique moissonne
Les ondoyants cheveux du sillon blondissant,
Les met d'ordre en javelle, et du blé jaunissant
Sur le champ dépouillé mille gerbes façonne :

Ainsi de peu à peu crût l'empire romain,
Tant qu'il fut dépouillé par la barbare main,
Qui ne laissa de lui que ces marques antiques

Que chacun va pillant : connue on voit le glaneur
Cheminant pas à pas recueillir les reliques
De ce qui va tombant après le moissonneur.

(Du Bellay)

jusqu'au XIXe :

Quiconque a regardé le soleil fixement
Croit voir devant ses yeux voler obstinément
Autour de lui, dans l’air, une tache livide.

Ainsi, tout jeune encore et plus audacieux,
Sur la gloire un instant j’osai fixer les yeux :
Un point noir est resté dans mon regard avide

Depuis, mêlée à tout comme un signe de deuil,
Partout, sur quelque endroit que s’arrête mon œil,
Je la vois se poser aussi, la tache noire !

Quoi, toujours ? Entre moi sans cesse et le bonheur !
Oh ! c’est que l’aigle seul — malheur à nous, malheur ! —
Contemple impunément le Soleil et la Gloire.

(Nerval).

Trouves-tu que Boileau ait raison et que les répétitions nuisent à ces sonnets ?
>>
>>7310377

>Ce vers est fautif

Selon qui ? Il n'y a pas d'absolu.

>et la médiocrité d'autrui ne justifie nullement la vôtre

Certes.

>Un Français contemporain correctement prononcé fait la diérèse des verbes à l'imparfait.

Oui mais il ne la ferait pas sur le mot " illuminations ".
>>
>>7309986
>>7310014
>>7310130
Carrément? Ça m'étonne beaucoup parce que je connais quelques passionnés de littérature que je crois sincères, qui adorent tous Ulysse, et aucun ne l'a lu dans l'original.

Qui ici à soutenir que la traduction n'a aucun intérêt, a lu la traduction en question?
>>
>>7310393
>Trouves-tu que Boileau ait raison et que les répétitions nuisent à ces sonnets ?
La règle de Boileau était hyperbolique; vous êtes bien idiot de croire qu'un mot ne puisse être répété. C'est du refrain et de cette répétition que pratique ici Du Bellay, que Boileau nous met en garde.


Sinon, ce petit poème de Nerval n'est nullement un sonnet. Celui de Du Bellay est d'une rare niaiserie.
>>
>>7310407
Voici l'homme.

J'ai lu deux traductions différentes de Ulysses, dont cette "nouvelle traduction" publiée chez Folio. Elles devraient servir à faire ce que j'ai fait; se rendre le texte familier, en attendant d'assez avoir développé son Anglais pour pouvoir lire l'original.

Les traductions doivent être un moyen, pas une fin.
>>
/lit/fr/ est étonnament comfy. Je vais surveiller ce général désormais.

À quand /prépa/ sur /sci/?
>>
>>7310407
Bah tes amis ils en ont aucune idée hein
>>
Oh putain je suis content de trouver des français, je suis en terminale et je veux faire une hypokhâgne dans un lycée militaire dans le but d'intégrer st Cyr. Est-ce que c'est vraiment si dur qu'on le dit les classes prepa L ?
>>
>>7310409
Ah oui désolé pour le poème de Nerval, je suis un peu absorbé par d'autres activités donc je fais peu attention.

Par contre l'insulte que vous faites à celui de Du Bellay me semble impardonnable, préférer à cela Boileau est, pour moi, une faute de goût qui me fait vous classer dans la catégorie des gens auxquels je serais bien incapable de faire entendre quoique ce soit sur la poésie. Rien que les tercets de ce sonnet, seuls, sont meilleurs que tous les vers qu'a écrits Boileau dans sa vie mis bout à bout. Reprenez votre extrait de Boileau, c'est déjà beaucoup plus faible : lisez cette répétition du verbe vouloir (vers 3 ; vers 5), c'est mauvais. Il peine à faire rentrer ses règles dans des alexandrins.

De plus, je suis persuadé que Boileau écrit " Ni qu'un mot déjà mis osât s'y remontrer " au premier degré. Quelles sont vos raisons de penser qu'il en est autrement ?
>>
>>7310450
Oui
Tu vas souffrir et gâcher les deux meilleures années de ta jeunesse à apprendre des conneries dont tu ne te serviras jamais plus tard pendant que tes copains iront faire la fête et baiser des étudiantes de la fac tous les soirs
Mais au moment de finir tes études et de trouver un boulot tu comprendras avec satisfaction la signification de l'expression "la roue tourne".
>>
>>7310450
C'est pas particulièrement dur les prépa L, il y a juste beaucoup de travail. Par contre prépare-toi à passer un jour sur deux à faire des contrôles qui ne te serviront à rien (parce qu'ils sont uniquement fait pour t'entraîner à l'examen d'entrée de l'ENS). Moi qui n'avais aucune volonté d'entrer dans une grande école et qui étais juste là pour apprendre des choses, le côté " allez faites une dissertation de 5h sur un cours qui en a duré 2 mdrr " m'a vite fait déchanter.
>>
>>7310407
Je n'ai fait que feuilleter les traductions à la recherche de passages précis, mais je ne me retiendrais pas de rire au nez de prétendus admirateurs qui n'auraient pas lu l'original.
>>
El Tournedo

Je suis le Tendronneux, le Bœuf, le steak-haché,
Le bovin d'Aquitaine à la viande amollie.
Ma seule étoupe est morte et mon corps tacheté
Porte le virion noir de la vache en folie.

Dans la nuit des abats, Toi qui m'as charcuté,
Rends-moi la Côtelette et le Plateau de Ris,
La chair qui plaisait tant à mon cœur sectionné,
Et le brunch où le pied à la langue s'allie.

Suis-je Apis ou Milka ? Madère ou Miroton ?
Ma hure est rouge encor des apprêts de Gouffé,
J'ai rôti dans le four où cuisent les soufflés,

Et j'ai deux fois saignant coloré les torchons
Modulant tour à tour sur la carte au restau
Les saveurs de l'assiette et les crûs du Bordeaux.

-Gérard de Charal
>>
>>7310425
>/lit/fr/ est étonnament comfy.

Oui, d'ailleurs on devrait se créer notre propre forum mais je suis le seul à relancer l'idée à chaque fois (je ne saurais pas administrer le truc moi) !
>>
>>7310499
OC?
excellent en tout cas
>>
Je suis un belge
Et je suis vierge
Je suis puceau
Et mêm' pas beau.

Les filles me voient
Elles courent ailleurs
Alors je bois
Et puis je pleure

Ce sentiment
Quand pas d'enfant
Pas de mignonne
Mêm' pas d'trombone

À chaque jour
Je veux me tuer
Privé d'amour
Je meurs blasé.
>>
File: nerval2.jpg (87KB, 400x392px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
nerval2.jpg
87KB, 400x392px
>>7310499
>>
>>7310502
Un forum, c'est pas assez anarchique. Il faut une planche. Avec du fromage.
>>
>>7305627
Comment tu peux ne pas savoir parler français avec un père quebecois et une mère française, tes parents sont dont ben mauvais. Ils se parlent pas français entre eux les criss d'imbéciles?
>>
>>7310453
>Par contre l'insulte que vous faites à celui de Du Bellay me semble impardonnable, préférer à cela Boileau est, pour moi, une faute de goût qui me fait vous classer dans la catégorie des gens auxquels je serais bien incapable de faire entendre quoique ce soit sur la poésie

Je n'ai formulé aucune préférence esthétique quant à Boileau.

>Rien que les tercets de ce sonnet, seuls, sont meilleurs que tous les vers qu'a écrits Boileau dans sa vie mis bout à bout.
Ils sont durs et mal tournés.

Quant à la répétition des "vouloir", ils sont un enchaînement causal.

Vous êtes un nul, et un nul sans art.
>>
>>7310546
what's your story Tallis, why are you such an insufferable faggot?
>>
>>7310546
Tallis tu fais mal le godelureau hautain, parle plutôt de tes dernières conquêtes de 14 ans.
>>
>>7310555
It's an act. He's actually cool (and pretty hot IRL)
>>
File: 1384356885667.jpg (14KB, 267x323px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1384356885667.jpg
14KB, 267x323px
>>7310546
>Ils sont durs et mal tournés
>Ils sont durs et mal tournés
>Ils sont durs et mal tournés
>>
>>7310575
COMME MA BITE
>>
>>7310525
C'est encore plus galère à mettre en place, une planche. Et puis regarde-nous, on est des gentils, on a pas besoin d'un truc incontrôlable où on puisse faire les foufous.
>>
>>7310470
>>7310450
Pour de vrai si t'as pas été admis à Ulm considère le suicide pêh, sale plébéien.
>>
>>7310580
Ta bite est... mal tournée ? Ca sonne douloureux.
>>
>>7310584

>aucune volonté d'entrer dans une grande école
>aurait du être admis à Ulm

Logique.
>>
>>7310602
J'ai dit "être admis". Libre à toi de refuser l'intégration mais il te faut avoir été reçu au concours. Telle est la condition nécessaire à l'ascension au statut de patricien.
>>
>>7310611
Admissible donc ? Bah, en l'occurrence non puisque j'ai laissé tombé la prépa au bout de deux mois étant donné que ça n'avait rien à voir avec ce que je voulais faire.
>>
Fable tirée d'Ésope

Un âne qui voulait composer un sonnet
Sans cesse à ses écueils dans ses vers revenait;
Sous ses doigts la syllabe échappait à son mètre
L'hémistiche et la rime étaient leurs propres maîtres,
À l'âne refusant de former un poème;
L'animal fort déçu, au quatrain deuxième
Se dit qu'il ne vaut pas de se forcer autant:
"Le mot est aussi long, que moi seul je l'entends!"
La Poésie non loin qui surprit ces discours
Condamne au Médiocre un esprit aussi lourd;
L'animal courroucé se retient de pleurer
Et s'étant de lauriers par lui-même paré:
"Comment peut-on écrire une pareille chose?
Je m'en vais, couina-t-il, retourner à la prose."
>>
>>7310621
PLEBEIUS MAXIMUS
L
E
B
E
I
U
S
>>
>>7310631
Bon alors, comment vont tes dernières conquêtes sous-âgées?
>>
bonjour mes amis

vous etes putains
>>
>>7310651
hello friends
you are burgers
>>
>>7310631

*Soupir* Et moi qui croyais que les mauvais imitateurs de La Fontaine avaient disparu...

Je commence par où ? L'absence de respect du nombre des rimes (tu mets des rimes plurielles avec des rimes singulières, pour quelqu'un qui se réclame des règles de Boileau, ça le fait pas trop) ? Les énormités syntaxiques (vers 7 : " qu'il ne vaut pas de " ; vers 12 : " s'étant de lauriers par lui-même paré ") ? Ou bien, encore mieux, les vers qui, selon tes propres exigences du compte des syllabes, sont faux (vers 6: deuxième ; vers 9 : " PoésiE non " ; vers 10 : Médiocre - la majuscule est injustifiable btw - ) ?

Franchement, je préfère encore ce que j'écrivais à 16 ans.
>>
>>7310694
>Les énormités syntaxiques (vers 7 : " qu'il ne vaut pas de " ; vers 12 : " s'étant de lauriers par lui-même paré ") ?
Êtes-vous donc si ignorant? Ouvrez un livre.

Prononcer le E de "poésie"? Vous êtes taré?

Deu-xi-ème; vous semblez avoir de rudes problèmes de diérèse. Un peu de lecture ne vous ferait pas de mal.

"Mé-di-ocre", devant une voyelle.
>>
>>7310694
Vous n'avez absolument aucune idée de ce dont vous parlez. Tous vos commentaires sont stupides ou faux.
>>
>>7310700

Valoir n'a aucun emploi impersonnel. De plus son régime exige un complément d'objet direct.

S'être paré étant pronominal, il est impossible de lui attribuer un complément d'agent qui se rapporte au sujet du verbe.

Le e de Poésie ne se prononce pas précisément parce que personne n'est assez stupide pour mettre le mot poésie avant un mot commençant par une consonne. Sinon la consonne exige qu'on prononce ce e, créant un hiatus immonde.

Dans deuxième et médiocre, je dénonçais l'incorrection des diérèses, qui ne sont exigées ni par l'étymologie, ni par la prononciation de quelque époque que ce fut, et que donc vous qui aviez quant à mon poème certaines exigences, ne devriez pas tolérer chez vous-même.
>>
>>7310734
Je n'ai pas envie de commencer cette discussion grammaticale, que je laisse aux rongeurs et aux batraciens, surtout avec un médiocre comme vous, mais ...

"S'étant paré de lauriers" vous semble une construction incorrecte?

>Sinon la consonne exige qu'on prononce ce e
Non.

>Dans deuxième et médiocre, je dénonçais l'incorrection des diérèses, qui ne sont exigées ni par l'étymologie, ni par la prononciation de quelque époque que ce fut
Tu sais rien, sous-merde.
"MÉ-DI-OCRE", tu prononces ça "Méd-iocre"?
>>
Il y a bien juste des français pour s'insulter par rapport au calcul des vers en 2015. Seigneur...
>>
>>7310762
Faut avouer que la majuscule à médiocre, c'est attroce tout de même.
>>
>>7310762

>Je n'ai pas envie de commencer cette discussion grammaticale

Ah, ah, ah ,ah ! Le retournement de veste qui passe crème ! Je croyais que je ne savais rien et qu'il fallait que je lise des livres, c'est passé où ?

>"S'étant paré de lauriers" vous semble une construction incorrecte?

Non. Et si vous aviez la moindre idée de ce dont je parle, vous auriez compris que je visais " par lui-même ", qui est atroce.

Allez, je vous laisse étalé dans votre médiocrité, puisqu'il en est question.
>>
>>7310780
C'est un mot auquel l'âne en question doit être particulièrement habitué; peut-être même serait-ce son Dieu? --- la majuscule me semble appropriée, pour un concept aussi déterminant chez ce quadrupède.
>>
>>7310790
C'est plutôt très prétentieux de la part de l'auteur; venimeux et de mauvais goût.
>>
>>7310772
Ça me ferait rire s'ils n'y étaient pas si ennuyeux...
>>
>>7310631

>"Le mot est aussi long, que moi seul je l'entends!"
>Cette virgule

Cochon dégoûtant.
>>
Je déteste les Français. Prétentieux.
>>
>>7310790
L'auteur qui prétend trôner cette médiocrité jamais ne s'abaisserait à un commentaire si enfantin. Get real.
>>
>>7310820

C'est probablement le cliché le plus anachronique qui existe sur les Français. Les Français d'aujourd'hui sont probablement le peuple qui se déteste le plus au monde. Tout ce qu'on entend à longueur de journée c'est " mdrr la France c'est de la merde, tout est pourri, regardez combien les Allemands font mieux, voyez comme les Etats-Unis sont beaucoup plus stylés, etc. etc. "
>>
>>7310788
Les vers de mirliton du poète raté
L'ont fait à la grammaire un argument quêter;
Il vous fait un sonnet et mièvre et ridicule
Où "l'amour éternel" côtoie son coeur qui brûle;
"Tout au fond de son âme", on entendrait vibrer
Les "valses infinies" d'une fille timbrée?
J'alterne prose et vers pour mieux humilier
Ce zéro dont les vers savent tant larmoyer...


Si l'on veut me répondre, on le fera en vers:
Qu'un perpétuel rythme(?) et l'autel de l'hiver
Viennent donc s'essayer à critiquer sans prose;
Que s'avance le sot, et qu'il parle, s'il l'ose.
>>
File: gettingitdone.jpg (115KB, 650x977px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
gettingitdone.jpg
115KB, 650x977px
>>
>>7310843
Ce mec est sérieux ?
>>
>>7310843
>Les "valses infinies" d'une fille timbrée?
11
>>
>>7310855
les 1
val 2
ses 3
in 4
fi 5
nies 6
//
d'u 1
ne 2
fi 3
lle 4
tim 5
brée 6
>>
>>7310831
Ce n'est pas ce que j'ai dit. Le stéréotype a souvent une part de vérité et en l'espèce cette arrogance haïssable n'est pas incompatible avec la haine de sa patrie – au contraire, dirais-je, un tel irrespect insensé de sa culture en fait partie – mais ce n'est pas là où je voulais en venir. Regardez un peu ce sujet. Entre les chicanes stériles au sujet de la versification, des références pédantes aux auteurs et à la manière de s'exprimer en elle-même qui oscille entre utilisation pseudo-ironique de termes anglais, tutoiement – au moins, l'anglais sauve les meubles en confondant les personnes – et maladresse évidente dans le choix de ses mots.
>>
>>7310882
Tu pourrais commencer par arrêter le vouvoiement. C'est 4chan ici, pas ton boulot.
>>
>>7310972
Voilà un message qui en dit long sur le respect… Comment être étonné que la haine soit partout dans ce sujet ?
>>
>>7310843
Quel spectacle ! Quel flot d'hallucinations !
Cet être constellé de contradictions
Qui prétend embrasser la poétique amère
De Boileau, d'un seul coup rejette la grammaire,
Et se permet des tours qu'on ne souffrirait pas
Parmi les décadents (même les plus sympas) ?

Allons, quand on ne sait comment former la rime,
On ne fait pas semblant d'être le fils sublime
Des rigoureux Classiques. Je fais taire ici
Ma lyre qui pourtant pourrait parler ainsi
De vos incohérences pendant des années.
Il est d'autres moyens de passer ses journées.
>>
>>7310987
T'es mou vieux.
>>
>>7310995
C'est un appât. Tu devrais plutôt contre-appâter avec des manquements aux espaces fines.
>>
>>7310843
>>7310988
>>
>>7310988
Presque une heure est passée depuis votre message;
Au PC revenu, je me mets à l'ouvrage.

Le vers est aussi nul qu'est bonne la critique;
Vous savez bien la règle, et gâtez la pratique:
Je vois à l'hémistiche un E muet sonner
Et celle-là souvent d'un pied se promener...
Les tours dont vous parlez se trouvent chez Racine:
Et les vôtres, mon cher, ne payent pas de mine.
La syntaxe classique aime à se renverser
Plutôt que comme vous s'étendre et s'affaisser.
Quand la valse infinie et les lèvres de femmes
Avec le "bleu du ciel" vont au fond de votre âme,
Vos "yeux d'enfant", peut-être, y voient de l'intérêt,
Mais les honnêtes gens, en regardant de près
Voient dans le "fond de l'âme" et les "brins de bruyère"
Un fort mauvais poème et un trop long calvaire.
Comment donc pouvez vous votre sonnet défendre?
Prenez votre guirlande et allez vous y pendre.
Ma critique, avant tout, se plaît à être franche:
Il faut moquer les sots, qu'ils s'accrochent aux branches.
>>
>>7311304

Je ne prends pas la peine de répondre en vers pour l'instant, les réponses que j'ai à faire étant trop spécifiques.

>Le vers est aussi nul qu'est bonne la critique;

Ainsi vous admettez que ma critique est bonne (à moins que vous aimiez mes vers), ce sera toujours ça de pris. Poursuivons

>Vous savez bien la règle

Ah ? Vous aurez mis du temps à l'admettre !

>Je vois à l'hémistiche un E muet sonner

Hein ? Si vous faites maladroitement référence au vers : " Des rigoureux Classiques. Je fais taire ici " , sachez que la coupe est parfaitement acceptable et que je peux vous en trouver de nombreux exemples chez de grands auteurs. Il vous suffit de demander.

>Et celle-là souvent d'un pied se promener...

" Celle-là " ? Le pronom se rapporte à quel mot ? J'aurais tendance à comprendre " hémistiche ", auquel cas je vous demanderai des exemples, mais c'est un mot masculin.

>Les tours dont vous parlez se trouvent chez Racine

Ah ? Si vous trouvez " il ne vaut pas de " (avec il impersonnel) dans un vers de Racine, je suis prêt à abandonner le débat, et même à vous écrire un poème de louanges.

Bon, la suite du poème étant une déferlante vulgaire sur un poème dont j'ai dit dix fois que moi-même je ne le considérais pas assez bon pour le mettre dans mon recueil, et que j'ai écris dans ma jeunesse, je ne reviens pas là-dessus.

Par contre, encore une fois, vous qui aimez la versification, et qui vous placez en scrupuleux observateur des règles de Boileau, je m'étonne que vous ne respectiez absolument ni l'alternance des rimes masculines et féminines, ni l'accord entre-elles de rimes singulières et plurielle. Je ne parle pas non plus des fautes comme " passéE " (vers 1).
>>
Je vais déposer un nom pour voir si on est entre nous ici : Diapsiquir.
>>
>>7310772
Tu préfères quand des abrutis d'australiens s'écharpent en discutant de quel mémé est le plus danque ? Moi je les trouve marrants, nos académiciens à deux balles. Presque mignons en fait.

>dedansavant L O N DO N

Je suis pas un gril alors laissez tomber.

>>7310843
>>7310988

ça s'annonce juteux.

>>7310510

Ma vie pêh.

>>7310882
>>7310972
>>7310987

C'est 4chan, les enfants. Pire encore, c'est /lit. Evidemment les gens vont se comporter comme des connards prétentieux, ça vous surprend ? Dans ce fil y'a juste une petite touche frenchie où l'arrogance prend en otage les dépouilles du pauvre Boileau, mais à part ça c'est du pur /lit.

Et pour tout dire je préfère ça à une énième déblatération sur les "règles du discours" d'Orwell ou les hostilités littéraires de Nabokov.
>>
File: 10499403.jpg (339KB, 2048x1660px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
10499403.jpg
339KB, 2048x1660px
longue vie au thread /fr/ sur lit. !
J'ai du mal avec les derniers bouquin de céline, beaucoup trop stylistique a mon gout.
Sinon que pensez vous de nabe ?
Quelqu’un l'a déjà lu ici ? j'ai lu seulement l'homme qui arrêta d’écrire et tous ses tract. J'aimerais bien en lire plus mais cet encule abuse sur les prix de vente. Mais il a un style assez plaisant a lire, comme une dégustation.
>>
>>7312495
On est tous d'accord sur les derniers de Céline apparemment. Disons que quand le style devient un tic de langage c'est pas toujours intéressant.
>>
File: 1406373003267.jpg (5KB, 240x200px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
1406373003267.jpg
5KB, 240x200px
>>7303133
>D'un château l'autre
Ohé ! C'est que ça décolle! Les quais... au quart... par là... oui ! Accrochez-vous !
>mon visage quand clématites
>>
>>7310407
J'ai pas encore lu l'original, j'attends d'avoir un excellent niveau en anglais, pour être certain de vraiment profiter du roman. En revanche j'ai lu la traduction et je l'ai très sincèrement aimé. Bien sûr le jeu de la langue est perdu, mais réduire un livre à des choix successifs de mots est stupide, de même qu'il serait aussi stupide de réduire un roman comme Ulysse à son histoire par exemple (résumable comme le fait Calvino en "l'histoire de la journée banale d'un type qui se promène dans Dublin"). Tout livre est fait d'un peu de ceci, et d'autres choses encores.
Ne serait-ce que pour son importance dans l'histoire de la littérature, il vaut mieux lire la traduction que ne rien lire. Elle est d'ailleurs de bonne facture et a le mérite de pouvoir accompagner une éventuelle lecture en anglais.
>>
>>7313518
>clématites
quèque
>>
J'ai vu défiler des trucs sur le Goncourt à un écran au bistro... c'est bien de la merde ça non, ou préjujeuje?
>>
>>7316370
Le prix est extrêmement prestigieux mais la sélection est habituellement...eh
>>
je demande, vous êtes tous Français ou étrangers qui pratique le français comme un passe-temps?

aussi je suis désolé pour mon mauvais français, je ne l'ai pas exercé et l'ai oublié beaucoup
>>
>>7316392
Pour la plupart français et québécois. Ton français se porte bien mon vieux.
>>
>>7316411
Je suis le premier à complimenter quand un estrangier a un français parfait, mais là ça serait insulter tout ceux qui parlent mieux que lui que de dire qu'il a tort d'être humble.

Il se fait comprendre et surtout il essaye, ça mérite d'être salué.

>>7313629
Tu es un cuistre.
>>
>frogs invading my board

Please keep this type of cancer in
>>>/int/
>>
What's the best way to learn french?
>>
>>7317333
Excuse me, but sacrebleu, we understand no step the English ?
>333
Nice guts by the way !
>>
hey guys jaime le franch bien - c'est tout. mais vous avez trop des arabs and trops des negroes en votre pays. attemptez de reclaimer votre pays et etablir une natsoc societay, ay?
>>
>>7303709
Pourquoi pas de césure à l'hémistiche ?

Sinon, le ton fait très pastiche du XIXe siècle, surtout dans les tercets.
>>
>>7310631
>pas d'alternance des rimes masculines et féminines
>mélange des rimes singulières et plurielles
>mot en -ie (poésie) avant une consonne

Que de fautes.
>>
>>7317345
being born and raised in france
>>
>>7317333
Actually generals would make perfect sense on /lit/ who's much too Anglo-centric. Half of /lit/ does not read English literature, and doesn't write in English.

It would also fill the void created by /his/.
>>
>>7317391
Oh? So who is your favourite general ? :^)
>>
File: 320px-Bureau,_Jean.jpg (57KB, 320x492px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
320px-Bureau,_Jean.jpg
57KB, 320x492px
>>7317395
Jean Bureau, he kicked English ass in 1453 at the battle of Castillon, and put an end to the Hundred Years War.

Based Jean Bureau pêh.
>>
Blesse un coeur
Blesses un coeur
Blessent un coeur

Sorry guys, question here. I understand the first verse is 3 syllables. The second is 4, because of that «S». What about the third verse though ? Does the « T » acts like a « S » ?
>>
>>7318743
Also, I assume it's just a pronunciation thing ?
>>
>>7318743
>>7318749
The third verse is always 4 syllables in poetry, which does affects pronunciation, but also the lenght of the verse and the overall rythm of it. Typically French poetry and drama is written in alexandrines, but it's not uncommon to find decasyllables or octosyllables.

In everyday spoken French, most people would drop the "s" or the "t", but we learn to pronounce it the correct way in school. I don't know how it is where you live but young children are often given "recitations", which consists in them learning a poem or part of a play and reciting it fro memory in front of the class.
>>
>>7318743
>What about the third verse though ? Does the « T » acts like a « S » ?

Yes.
>>
J'ai l'académisme français en horreur. Comment le détruire?
>>
>>7310569
pic?
>>
>>7320657
C'est fait depuis longtemps, on n'est plus en 1811.
>>
>>7319843
>>7319899
Thanks!

"Souhaiter"
I seem to notice all poets split it into 3 syllables but could it just stand as 2?
>>
>>7321599
or there is no diérèse possible with the "H" ?
>>
>>7321599

It's the authors call really. Nowadays, when we speak, we pronounce it in 2 syllables, so it would be legitimate for an author to count it for 2.
>>
>>7318743
bless' un keur
blesse zun keur
blesse tun keur
>>
>>7321837
blaiss'ain queur
blaisseuh z'ain queur
blaisseuh t'ain queur
>>
>>7321603
It's not a question of diérèse: Souhaiter is trisyllabic by virtue of the silent 'h', but also because pronouncing it as a disyllabic hurts the ear: the contraction of [u] and [ɛ] creates way too voluminous a diphthong to make everything flow.

Diérèse only happens when you divide a syllable at the end of an hemistich and it mostly happens with the voyel i:
If you use the verb "lier" as first to fourth or seventh to tenth meter in an alexandrine verse, it's pronounced in one syllable.
However, if you place it before the caesura or at the end of the verse, it must be pronounced as a disyllabic.

Compare this to the noun "lueur", which will always be pronounced as two syllables... Obviously positions differ
>>
>>7323795
>Diérèse only happens when you divide a syllable at the end of an hemistich
>at the end of an hemistich

No, not necessarly.
>>
>>7303133
Bonjour.

Que pensez-vous de la séparation du sujet de son verbe ?
>>
>>7323860

Ah bon ? Tu peux préciser ? Car dans ce cas j'ai quelques sonnets à corriger...
>>
>>7310420
>Les traductions doivent être un moyen, pas une fin.
Qu'est ce que tu entends par là ?
>>
>>7310987
haha, ce mec
>>
>>7325331
>mordre si dur
>>
>le
>le
>le
>>>/reddit/
>>
>>7325370
lel
>>
>>7324240

Bah tu peux faire la diérèse en plein milieu d'un hémistiche si tu veux, tu peux la faire n'importe où dans le vers du moment que ça n'empiète pas sur la césure ni sur le nombre général de syllabes.
>>
File: gcb.jpg (80KB, 900x900px) Image search: [iqdb] [SauceNao] [Google]
gcb.jpg
80KB, 900x900px
/lit/fr/, qu'est-ce que vous pensez de la scène idiocrate actuelle ?
fb /300013621705/videos/10152978148901706/ (il n'y a pas besoin de compte pour la voir)
>>
>>7325471
C'est quoi ça, du YTP à la sauce normie ? Ma doué !
>>
>>7325515
>à la sauce normie
Plutôt antinormie
https://www.youtube.com/watch?v=0Fv8b8PsRBQ
>>
Des gens qui ont lu Chevillard ? Qu'en recommanderiez ?
Minuit publie toujours des trucs intéressants ou pas ?
Thread posts: 172
Thread images: 14


[Boards: 3 / a / aco / adv / an / asp / b / bant / biz / c / can / cgl / ck / cm / co / cock / d / diy / e / fa / fap / fit / fitlit / g / gd / gif / h / hc / his / hm / hr / i / ic / int / jp / k / lgbt / lit / m / mlp / mlpol / mo / mtv / mu / n / news / o / out / outsoc / p / po / pol / qa / qst / r / r9k / s / s4s / sci / soc / sp / spa / t / tg / toy / trash / trv / tv / u / v / vg / vint / vip / vp / vr / w / wg / wsg / wsr / x / y] [Search | Top | Home]
Please support this website by donating Bitcoins to 16mKtbZiwW52BLkibtCr8jUg2KVUMTxVQ5
If a post contains copyrighted or illegal content, please click on that post's [Report] button and fill out a post removal request
All trademarks and copyrights on this page are owned by their respective parties. Images uploaded are the responsibility of the Poster. Comments are owned by the Poster.
This is a 4chan archive - all of the content originated from that site. This means that 4Archive shows an archive of their content. If you need information for a Poster - contact them.